Résultats 1er semestre 2022 de MultiChoice : +267 milles abonnés

MultiChoice

MultiChoice a présenté la semaine dernière ses résultats comptant pour le premier semestre (avril – septembre) de son exercice décalé 2022. Le groupe indique poursuivre la remontée de la pente à la suite des difficultés engendrées par les premières vagues du Covid en Afrique subsaharienne. Son parc d’abonnés continue ainsi de progresser, même si la progression semble plus lente. Au 30 septembre, l’opérateur de télévision payante comptait 16,623 millions d’abonnés. Cela correspond à un très faible +1,63% par rapport au semestre précédent. Cette très faible performance peut interroger d’autant plus que la période couverte a enregistré la tenue d’événements sportifs de premier plan comme l’Euro 2020 et les JO Tokyo 2020. Des événements qui drainent habituellement un trafic élevé de nouveaux abonnés. Le marché domestique du groupe audiovisuel, l’Afrique du Sud, compte 8,193 millions d’abonnés (soit +0,2%). Les autres marchés subsahariens affichent pour leur part 8,43 millions d’abonnés (soit +3,07%). En revanche, ces marchés restent en balance négative. C’est encore et toujours l’Afrique du Sud, avec un ARPU significativement plus élevé (297 Rands vs 151 Rands pour l’ensemble des autres marchés), qui continue de générer l’essentiel des revenus (par ex. 14,58 milliards de Rands en termes de revenus d’abonnement vs 7,617 milliards de Rands pour l’ensemble des autres marchés) et de la marge d’exploitation à près de 5,7 milliards de Rands sur la période.

Sur les contenus, MultiChoice indique continuer à investir dans la production de contenus locaux en ajoutant par exemple 2 692 heures de nouveaux contenus africains à sa programmation. Les contenus locaux affichent désormais un volume approchant les 66 milles heures, soit près de 45% du volume total de contenus offerts par le groupe.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.