Plus de 350 milles nouveaux abonnés pour MultiChoice

Multichoice

Le géant sud-africain de la vidéo et du divertissement a présenté il y a deux semaines les résultats annuels de son exercice décalé 2021 clos le 31 Mars, avec un second semestre allant d’Octobre 2020 à Mars 2021. Si les impacts de la crise (sans fin) du Covid se font particulièrement sentir sur les revenus publicitaires et les abonnements professionnels, le groupe s’en sort globalement bien, avec des revenus en progression de 4% en glissement annuel à 53,4 milliards de Rands, et des bénéfices d’exploitation qui s’envolent de 28% en glissement annuel à 10,3 milliards de Rands. Ces performances sont notamment portées par les revenus tirés des abonnements individuels sur le linaire (DStv et GOtv) où MultiChoice a recruté un peu plus de 350 milles nouveaux abonnés au cours des six derniers mois. Le parc global de l’opérateur affiche donc 16,356 millions d’abonnés individuels au 31 Mars, répartis pour moitié (8,177 millions) en Afrique du Sud et l’autre moitié (8,179 millions) sur ses autres marchés en Afrique subsaharienne. Cela correspond à une progression de seulement 0,85% du parc en Afrique du Sud par rapport au premier semestre (clos le 30 Septembre 2020), contre 3,24% pour l’ensemble des autres marchés. En revanche c’est bien le marché sud-africain qui continue de contribuer pour l’essentiel aux revenus du groupe avec 34,3 milliards de Rands (+1%), contre 17,2 milliards pour les autres marchés subsahariens. Ces derniers sont d’ailleurs en déficit, même si ce déficit a été réduit de plus de la moitié en un an. Comme toujours, les activités sur ces marchés sont plombées par la faiblesse des monnaies locales et les nombreux aléas de l’environnement comme l’instabilité de la fourniture de l’énergie électrique.

Sur l’OTT, MultiChoice annonce que son service ShowMax continue de performer. Mais le groupe ne communique toujours pas le nombre d’abonnés. Tout juste annonce-t-il que les productions locales y performent particulièrement bien avec 4 productions locales dans le top 5 des programmes les plus consommés sur la plateforme. Au cours de l’année, il a été lancé ShowMax Pro, la version exclusivement sport de la plateforme OTT. Le groupe sud-africain ne donne pas plus d’information à ce sujet. En termes de contenus locaux par contre, l’opérateur audiovisuel annonce que son offre continue de se renforcer avec, sur l’exercice clos, 4567 nouvelles heures de contenus ajoutées pour atteindre un total d’environ 62 000 heures de contenus locaux disponibles.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.