Le Covid perturbe toujours le marché du mobile en Q2

Marché du mobile

IDC a publié cette semaine ses estimations pour les ventes de terminaux mobiles en Afrique au deuxième trimestre. Et comme dans plusieurs autres régions du monde, le marché reste dépressif. L’analyste américain estime notamment à -6% le recul du marché par rapport au précédent trimestre qui était déjà très mauvais. La dynamique est toutefois différenciée selon le segment. Alors que les ventes de feature phones plongent de 10,6%, celles des smartphones sont restées stables (+0,1%) d’un trimestre à l’autre. Sur ce segment des smartphones, l’analyste américain estime que les ventes des terminaux 4G/LTE ont fortement progressé au cours du deuxième trimestre pour atteindre 81,1% des livraisons, portées par une baisse du prix moyen.

L’analyste rapporte également des différences selon les pays. Au Nigéria et en Afrique du Sud, les ventes de smartphones ont reculé respectivement de 6,8% et 16,8% par rapport au premier trimestre. En revanche en Egypte, elles ont progressé de 2,2%. Selon IDC, c’est la mise en oeuvre plus stricte des mesures de lockdown dans les deux pays d’Afrique subsaharienne qui aurait négativement impacté la commercialisation des smartphones. A l’inverse de l’Egypte où ces mesures furent plus souples.

Transsion toujours leader

Au niveau des constructeurs, Transsion poursuit son outrageuse domination dans la région avec 45% de parts de marché cumulées pour ses trois marques (Tecno, Itel et Infinix). Samsung et Huawei toujours challengers avec respectivement 19% et 8,8% des smartphones commercialisés. Mais en valeur, Samsung est tout proche de Transsion avec respectivement 27,8% et 30,1% de part de marché.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.