Canal+ Afrique va tester le pricing flexible

5 millions

A la faveur d’un partenariat commercial avec Bboxx, une start-up britannique proposant en Afrique et en Asie de l’accès flexible à de l’énergie solaire, Canal+ va pour la première fois permettre à des abonnés subsahariens d’accéder à ses bouquets TV linéaire sur la base d’un pricing non mensuel. Les deux partenaires en ont fait l’annonce la semaine dernière. La mise en oeuvre de ce nouveau partenariat commercial débutera par le Togo et la RD Congo où les foyers non raccordés ou mal desservis par les réseaux électriques déployés par les opérateurs publics, notamment en zones péri-urbaines et rurales, peuvent désormais accéder à un package comprenant énergie solaire et Canal+ Afrique avec un paiement unique et flexible. En effet, le modèle commercial de Bboxx se fonde sur un paiement correspondant au besoin. La start-up propose habituellement à ses clients la possibilité d’acheter de manière flexible la quantité d’énergie correspondant à leurs besoins. Pour quelques jours, quelques semaines, ou plus longtemps. Les clients ont également la possibilité de souscrire pour des services additionnels, catégorie dans laquelle ils ont désormais accès aux bouquets de Canal+ Afrique. Les offres sont accessibles via une plateforme mobile. Le paiement peut s’effectuer par mobile money. Comme le souligne le communiqué conjoint des deux partenaires, c’est la première fois que Canal+ adapte en Afrique son modèle commercial pour un pricing flexible.

Néanmoins, il y a lieu de préciser que seuls les clients bPower50 et bPower300, les deux niveaux de stockage d’énergie ouvrant droit à l’usage de la TV, pourront souscrire à des packages comprenant Canal+ Afrique. Pour rappel, Bboxx bénéficie au Togo de l’appui du Français EDF depuis 2017. En RD Congo, pays opéré par la start-up depuis 2017, un partenariat avec le gouvernement central a été conclu en Janvier 2020 pour étendre le déploiement de ses offres avec le soutien de la puissance publique.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.