La Covid-19 fait décrocher les ventes de smartphones

Ventes de mobiles

IDC avait prévenu en début d’année. En raison de la pandémie de la Covid-19, le cabinet américain s’attendait en effet à un plongeon d’environ 8% des ventes de terminaux mobiles en Afrique pour le premier trimestre 2020. Ce sera finalement bien au-delà. Selon les estimations communiquées il y a quelques semaines, la contraction atteint -11,9% en glissement annuel. Pour les trois premiers mois de l’année, le cabinet estime à environ 46,8 millions le nombres de téléphones mobiles écoulés dans la région. Sur la même période en 2019, c’était 53,1 millions. Deux raisons expliquent ces très mauvais chiffres selon les analystes de IDC. En premier lieu, les fermetures d’usines en Chine courant Février ont fortement perturbé la supply chain et les livraisons. Plus tard en Mars, ce sont les mesures de restriction prises dans plusieurs pays en Afrique, avec leurs impacts sur le pouvoir d’achat, qui ont perturbé les circuits de ventes. Ces situations de tension ont été particulièrement fortes sur les trois principaux marchés de la région, l’Afrique du Sud, le Nigéria et l’Egypte, qui ont enregistré des contractions respectivement de l’ordre de 22,9%, 13,6% et 6,3% par rapport au dernier trimestre 2019.

-17,8% pour les smartphones

Justement par rapport à ce dernier trimestre 2019, habituellement le plus faste de l’année, on mesure davantage l’ampleur abyssale de la chute : -20,5% des ventes en volume. Et tous les segments sont concernés. Pour les smartphones, c’est -17,8% par rapport à Q4 2019 à 20,1 millions d’unités écoulées. Pour les feature phones qui représentent 57,1% des volumes commercialisés sur le trimestre, la chute est toute aussi vertigineuse. -22,3% par rapport à Q4 2019.

Côté constructeur, le classement reste inchangé. Transsion, avec ses marques Tecno, Infinix et Itel, continue par exemple à dominer le segment des smartphones avec 36,7% des ventes enregistrées. Viennent derrière Samsung à 18,8% et Huawei à 11,1%. Par rapport au trimestre précédent, on notera tout même que Huawei et d’autres ont pris des parts de marché à Transsion sur le segment des smartphones. Ce dernier perd 4,2 points de part de marché quand Huawei en gagne 1,3.

Pour le reste de l’année 2020, IDC reste pessimiste. Le cabinet estime que le marché se contractera de plus de 9 points sur l’ensemble des 12 mois en raison de la crise économique et de circuits de distribution probablement perturbés durablement.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.