2Africa : nouveau projet de câble sous-marin desservant les côtes africaines

2Africa

Un consortium formé par Facebook et plusieurs opérateurs africains (MTN, Orange Vodafone, Telecom Egypt, WIOCC ) et internationaux (China Mobile, etc.) va construire un nouveau câble sous-marin desservant plusiueurs côtes africaines. Baptisé 2Africa et long de 37000 km, il serait le câble le plus complet au monde desservant le continent africain et la région du Moyen-Orient. Il reliera l’Europe, le Moyen-Orient et proposera 21 points d’atterrissement dans 16 pays d’Afrique. « Il devrait être mis en service en 2023/4 et fournir une capacité nominale allant jusqu’à 180 Tbit/s sur les éléments clés du système, supérieure à la capacité combinée totale de tous les câbles sous-marins desservant l’Afrique à l’heure actuelle. 2Africa apportera à de nombreuses régions d’Afrique la connectivité Internet et la fiabilité dont elles ont tant besoin. Il répondra à la demande de capacité toujours plus importante au Moyen-Orient et facilitera le déploiement de la 4G, de la 5G et de l’accès haut débit fixe pour des centaines de millions de personnes » souligne le consortium. La construction est confiée au Français Alcatel Submarine Networks qui déploiera à cet effet sa nouvelle technologie SDM1 permettant le déploiement d’un maximum de 16 paires de fibres pour une capacité améliorée à un coût plus avantageux « là où les anciennes technologies n’en supportaient que huit » ajoute-t-il. La construction de 2Africa « intégrera également la technologie « optical switching » (commutation optique) pour permettre une gestion flexible de la bande passante. La profondeur d’enfouissement du câble a été augmentée de 50 % par rapport aux anciens systèmes et le tracé évitera les zones touchées par les perturbations sous-marines. Toutes ces mesures ont été prises afin d’offrir le plus haut niveau de disponibilité possible » précise encore le communiqué.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.