La fréquentation médias en Afrique subsaharienne francophone en 2019

Africascope fréquentation médias

En 2019, l’exposition quotidienne aux médias a progressé de quatre minutes en Afrique subsaharienne francophone, à 06h12 en moyenne. Cette estimation ressortant de la dernière livraison d’Africascope, l’étude du Français Kantar TNS mesurant deux fois par an les audiences dans huit pays de la région subsaharienne francophone, couvre les médias TV, radio, internet et presse papier.

Pour la TV qui représente environ deux-tiers du temps d’exposition aux médias, l’institut français observe que les chaînes internationales et panafricaines récoltent les meilleures parts d’audiences (plus de 60%). En revanche, les chaînes nationales bénéficient des expositions quotidiennes les plus élevées. TFM et SENTV présentent par exemple les meilleurs taux de couverture au Sénégal. En Côte d’Ivoire, ce sont les chaînes publiques RTI1 et RTI2. Au Burkina Faso, BF1 et TNB se classent en tête du palmarès des couvertures quotidiennes. Au Mali, le podium est entièrement occupé par des chaînes éditées localement : ORTM, Africable, Cheriffa TV. Dans les autres pays, à l’exclusion du Gabon, au moins une chaîne nationale se positionne sur le podium des audiences. C’est l’exemple de Molière TV en RDC, Canal 2 au Cameroun, Télé Congo au Congo. A noter que Novelas TV édité par Canal+ est la chaîne internationale qui partage souvent le podium des meilleures couvertures quotidiennes avec les chaînes nationales. L’amélioration continue de la couverture TNT dans la région devrait toutefois contribuer à renforcer les positions des chaînes nationales par rapport à leurs concurrentes panafricaines et internationales.

Au Burkina Faso, pays ayant achevé son processus de basculement, la couverture TNT franchit le seuil de la moitié (53%) des foyers TV. Au Sénégal où le processus a débuté bien plus tôt, l’institut relève un taux de couverture TNT encore très faible (14%). Mais globalement, Kantar observe une forte amélioration de la notoriété de la TNT dans la région (+11 points vs la précédente vague). Plus de la moitié (58%) des foyers non encore équipés envisage de le faire pour accéder à de nouvelles chaînes (57%) ou pour profiter d’une meilleure qualité d’image et de son (28%).

Pour les autres médias, on notera que les éditeurs locaux de chaînes radio continuent d’enregistrer de belles audiences en dépit de la tendance décliniste de la fréquentation de ce média depuis plusieurs vagues. Tous pays confondus, seules RFI et Trace FM sont à la lutte avec les chaînes radio nationales en termes de couverture quotidienne. Quant à internet, Kantar observe que sa fréquentation a légèrement progressé (+4 points) à 29% par rapport à 2018.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.