Droits médias Coupe du Monde 2022: appel d’offres pour les qualifications en Afrique

Droits médias qualif FIFA 2022

La FIFA a lancé il y a une semaine un appel d’offres pour la commercialisation des droits médias des deuxième et troisième tours qualificatifs en Afrique pour la Coupe du Monde 2022. L’instance mondiale du foot a en effet obtenu un mandat lui permettant de se substituer à la CAF et aux associations nationales membres pour centraliser la commercialisation des droits médias des matchs ciblés. Elle assure que cette nouvelle approche devrait générer pour les 54 associations nationales membres de la CAF un doublement des revenus par rapport à 2014 et 2018. Les trois canaux désormais classiques, télévision en clair, télévision payante, plateformes digitales, devraient en effet être couverts. La FIFA justifie également la mise en place d’une centralisation de la commercialisation par le besoin d’améliorer la qualité de diffusion, la visibilité et les audiences de ces matchs. En TV par exemple, chaque match qualificatif en Afrique pour la prochaine Coupe du Monde au Qatar devrait être couvert avec un flux unique centralisé distribué aux diffuseurs acquéreurs et bénéficier d’un commentaire en Français et en Anglais.

La date limite pour candidater est fixée au 16 Décembre prochain. Dans une approche d’africanisation, l’UAR devrait participer à cette nouvelle joute pour des droits sportifs africains. Plus généralement et compte tenu de l’ouverture du marché – récente rupture entre la CAF et Lagardère Sports, renoncement de Kwesé qui a par ailleurs enregistré une expérience infructueuse dans la commercialisation de la Coupe du Monde 2018 – quelques autres habitués devraient être de la partie. Surtout que le vainqueur de ces droits médias pourrait partir avec une légère avance dans la prochaine course pour l’acquisition des droits globaux en Afrique de la phase finale de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.