De nouveaux réseaux fibre optique pour Orange et Liquid Telecom

En marge de l’édition 2019 d’AfricaCom (12 au 14 Novembre) au Cap en Afrique du Sud, Liquid Telecom et Orange ont annoncé la prochaine commercialisation de nouveaux réseaux terrestres de fibre optique respectivement en Afrique centrale et en Afrique de l’ouest. Longue de 2600 km, l’infrastructure que déploie Liquid Telecom traverse le continent d’Est en Ouest. Elle part du Kenya et de la Tanzanie pour rejoindre la côte Atlantique à Muanda en RD Congo. Elle est connectée à des câbles sous-marins partenaires sur chaque côte précise Liquid Telecom. Cette infrastructure lui permet notamment de relier le vaste territoire de la RD Congo à son réseau de fibre optique baptisé One Africa. Long d’environ 70 000 km, il couvre de nombreux pays notamment en Afrique orientale et australe. En RD Congo, il va desservir plusieurs métropoles et agglomérations comme Kinshasa, Lubumbashi, Kiwit, Kananga, Kolwezi.

L’infrastructure annoncée en revanche par Orange reste focalisée sur l’Afrique de l’ouest pour desservir les métropoles des principaux territoires de la région où opèrent ses filiales, en plus de Lagos (Nigéria) et d’Accra (Ghana). Baptisée Bafo (backbone africain de fibre optique), elle est connectée à plusieurs câbles sous-marins longeant la côte Atlantique. Le démarrage de la commercialisation est prévue pour le deuxième trimestre 2020.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.