Citron Research accuse Jumia de fausses déclarations

Citron Research Jumia _200x200

Tirs croisés sur Jumia ces dernières semaines. Le numéro 1 de l’e-commerce en Afrique essuie une pluie de critiques depuis son introduction en bourse à New York en Avril où il a cédé environ 17% de son capital. Divers observateurs lui reprochent son africanité revendiquée et affichée alors même qu’il a implanté son centre décision stratégique et son équipe de développeurs hors du continent. La semaine dernière, Citron Research a pointé d’autres incohérences et accuse même la start-up propulsée par Rocket Internet de dissimulations. Dans un rapport dont nous avons obtenu copie, l’analyste américain se focalise entre autres sur une évolution suspecte du nombre de shoppers actifs en 2017 communiqués par Jumia à la SEC en Mars et Avril de cette année. Dans un document transmis au gendarme de la bourse aux USA, l’e-commerçant aurait en effet indiqué que 2,7 millions de shoppers avaient passé au moins une commande en 2017 sur ses plateformes. Mais dans la présentation destinée à des investisseurs pour lever des fonds, il aurait déclaré 2,1 millions de shoppers actifs pour la même année, une statistique plus proche des 2,2 millions communiquée à l’occasion de la présentation de ses résultats pour cet exercice 2017.

Autre point souligné par Citron Research, le taux de retour ou d’annulation des commandes enregistrées par Jumia. Il s’élèverait à près de 41%. Un chiffre que l’e-commerçant aurait omis de communiquer dans les documents qu’il a transmis à la SEC pour préparer son introduction en bourse à New York. Selon des sources sud-africaines, la révélation de ces informations auraient alerté MTN qui participe au tour de table de l’e-commerçant. Le telco n’aurait toutefois pas encore reçu de réponses aux questions qu’il aurait dans la foulée adressées aux dirigeants de la start-up.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.