Industrie du mobile en Afrique en 2018 : haut débit et premiers tests 5G

GSMA industrie mondiale du

A l’occasion de la dernière édition du MWC à Barcelone fin Février, la GSMA a présenté son état des lieux de l’industrie mondiale du mobile. L’association y dénombre par exemple environ 5,1 milliards d’abonnés uniques au mobile dans le monde, soit 67% de la population mondiale. Elle souligne aussi que depuis 2013, un milliard de nouveaux abonnés ont été enregistrés. Elle observe cependant que le taux moyen annuel de progression du nombre d’abonnés a ralenti es dernières années. Une tendance qu’elle a déjà soulignée fin 2018 en Afrique subsaharienne et au Maghreb et par ailleurs valable dans quasiment toutes les autres régions du monde. Elle estime en outre que d’ici 2025, la croissance annuelle du parc d’abonnés uniques ne s’élèvera pas au-delà de 1,9%, soit environ 710 millions de nouveaux abonnés. La région Asie-pacifique fournira la moitié de ce contingent quand l’Afrique subsaharienne en apportera un peu moins du quart.

En Afrique subsaharienne justement, les premières estimations de la GSMA tablent sur un nombre d’abonnés uniques en légère progression en 2018 avec un taux de pénétration qui gagne un point à 45% contre 44% en 2017. Quant à l’usage du smartphone, il gagne deux points de pénétration à 36% contre 34% en 2017. Enfin au niveau de haut débit mobile (3G & 4G), il progresse de trois points de pénétration à 41% versus 38% fin 2017.

Un intérêt affiché pour la 5G

Autre enseignement majeur de l’étude de la GSMA, l’intérêt de plus en plus soutenu des telcos pour la 5G. L’association note que les premières offres commerciales de ce standard plein de promesses ont été lancées fin 2018 aux USA et en Corée du Sud. Elle dénombre par ailleurs environ 16 pays qui devraient emboîter le pas à ces pionniers d’ici fin 2019 tout en rappelant que les premiers terminaux mobiles 5G devraient être disponibles au cours du premier semestre de l’année en cours.

L’Afrique du Sud devrait être le seul territoire subsaharien à figurer parmi le peloton de marchés où pourraient être lancées des offres commerciales 5G dès 2019, après le Lesotho en 2018. A l’occasion du MWC, Rain, l’un des opérateurs de la nation arc-en-ciel, a en effet évoqué ce premier semestre 2019 comme probable période de lancement de ses premières offres commerciales 5G. A noter que plusieurs autres parties prenantes du marché sud-africain, à l’instar de MTN, Vodacom, Comsol, s’y préparent également de façon active. Au Maghreb, Maroc Telecom et inwi ont eux aussi annoncé récemment au Maroc se préparer à l’avènement de la 5G. Le premier a effectué un premier test en laboratoire avec le soutien technologique du suédois Ericsson. Le second a pour sa part conclu un partenariat technologique avec le géant Huawei, cible aux USA et en Europe de l’ouest de nombreuses critiques et de soupçons de collusion avec l’Etat chinois.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.