Le chinois Transsion a livré 48,7% des mobiles commercialisés en Afrique en 2018

Transsion ventes mobiles 950x620

Sur le marché des terminaux mobiles en Afrique, la bonne nouvelle en 2018 est venue des smartphones. A rebours de la tendance mondiale décliniste, les ventes de smartphones en Afrique ont enregistré une progression de 2,3%. Une première depuis 2015 selon IDC qui estime à 88,2 millions d’unités le nombre de smartphones commercialisés l’an dernier en Afrique subsaharienne et au Maghreb. Selon le cabinet, les trois principaux marchés de la région, Nigéria, Afrique du Sud et Égypte, ont enregistré de solides performances en termes de livraison de smartphones qui ont contribué à tirer le marché vers le haut. Les ventes de feature phones ont également progressé sur ces trois marchés. Cela n’a toutefois pas suffi. Le marché global, feature phones et smartphones confondus, est en repli de 1,9%.

Selon IDC, un total de 215,3 millions d’unités de terminaux mobiles ont été commercialisés en 2018 dans la région, avec 59% de feature phones et 41% de smartphones. Le segment des feature phones continue d’être dominé par Transsion (Tecno, Infinix, Itel) à 58,7%. Derrière le constructeur chinois se place Nokia, ex-roi déchu de ce segment, avec 9,6% de part de marché seulement. Sur le segment des smartphones, Transsion arrive à nouveau en tête avec 34,3%. Samsung et Huawei suivent avec respectivement 22,6% et 9,9% des ventes en volume. En valeur, Samsung vire en tête avec 36,9% des ventes en valeur de smartphones, devant Transsion (20,2%) et Huawei (12,4%).

Près de 15% de part de marché pour les marques locales

Outre ces principales grandes marques, IDC note que plusieurs marques locales ou régionales commercialisées sur les marché africains arrivent également à tirer leur épingle du jeu en cumulant 14,3% de part de marché en volume. Soit autant que les marques chinoises, hors Transsion qui accapare tout seul 48,7% de l’ensemble du marché. Selon le cabinet, l’émergence de ces marques locales a été favorisée selon les cas par les restrictions à l’importation comme en Algérie, ou par la non présence dans certains pays de grandes marques internationales sur les segments entrée de gamme. Concernant 2019, IDC prévoit que les ventes de mobiles vont globalement reculer de 0,8% en Afrique. Les feature phones vont à nouveau plonger (-5,1%), à l’inverse des smartphones dont les ventes devraient bondir de 5,4%.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.