La FEPACI reconduit Cheick Oumar Sissoko

FEPACI Cheik Oumar Sissoko 200x200

A la veille de la 26ème édition du Fespaco à Ouagadougou, la FEPACI (fédération panafricaine des cinéastes) a reconduit par acclamation Cheick Oumar Sissoko à sa tête. Le réalisateur malien qui a achevé sa sixième année en tant que secrétaire général de l’organisme fédéral rempile ainsi pour un nouveau mandat de 4 ans. A l’actif de son précédent mandat à la tête de la FEPACI, il y a notamment la création en 2017 de la commission africaine pour le cinéma et l’audiovisuel (AACC), une instance reconnue et portée avec l’Union Africaine. « Nous sommes parvenus avec l’Union Africaine à mettre en place la commission africaine pour le cinéma et l’audiovisuel en 2017 pour qu’au plus haut niveau, l’on connaisse les problèmes des cinéastes africains et qu’on y apporte des solutions » témoigne à ce sujet le dirigeant qui a également participé à la mise en place d’un programme de restauration d’anciennes œuvres cinématographiques africaines. « Grâce au partenariat avec l’UNESCO et Film Foundation de Martin Scorcese, nous avons restauré quatre films » a-t-il rappelé devant ses pairs à Ouagadougou Vendredi. Parmi les quatre productions restaurées, il y a notamment le titre « Chronique des années de braise » sorti en 1975 par l’Algérien Mohammed Lakhdar-Hamina et qui reste à ce jour la seule production africaine couronnée d’une palme d’or à Cannes.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.