Maggi de Nestlé ne fait pas de magie au Nigéria

Maggi Nigeria 200x200

Les mêmes causes produisent les mêmes effets dit-on. Pour Nestlé, les mêmes ressorts créatifs entraînent les mêmes réactions. Avril 2018 ! Nestlé Maroc initie une campagne brand content au format mini web-série pour sa marque de lait. 48 heures plus tard, la campagne est retirée. Nestlé présente ses excuses au public qui lui reproche avec violence le conservatisme et le patriarcat que transpire sa production. 30 Octobre 2018, six mois plus tard, cette fois au Nigéria. Le géant suisse de l’agroalimentaire initie une campagne plurimedia classique pour soutenir sa marque de bouillon KUB OR, de la gamme Maggi. Là aussi, la créa met en scène une personne de sexe féminin au service du bien-être de son foyer, de sa famille. La créa ici ne se résume toutefois pas qu’à cet aspect social. La marque commence d’abord par mettre en avant une femme moderne, ayant de la réussite professionnelle, partageant ses recettes de cuisine sur Internet, etc. Dans le film publicitaire, proposé en plusieurs versions, Maggi fait même un éloge à la femme : elle est une leader, elle porte le changement, elle est le pilier de la famille, elle est une dirigeante, elle est une cuisinière hors pair. Mais le résultat est le même : un tollé sur les réseaux sociaux. Une part du public nigérian ressort le même champ lexical qu’au Maroc pour exprimer sa désapprobation d’une créa reprenant le conservatisme social en montrant la femme dans un rôle où elle tient le foyer. A quand un film publicitaire mettant en scène un homme dans un rôle où il s’occupe de tâches ménagères comme la cuisine interroge un internaute. A Nestlé Nigéria, on ne comprend pas ces critiques. Une responsable communication explique même à l’AFP qu’à travers sa campagne, la marque souhaite prendre part à l’évolution que connaît la société nigériane.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.