Facebook s’allie à Africa Check et l’AFP contre les fake news en Afrique

Africa Check fact-checking 200x200

Facebook a annoncé Mercredi et Jeudi avoir conclu un accord avec Africa Check et l’AFP au Kenya et en Afrique du Sud dans le cadre de son programme de lutte contre la diffusion de fake news sur sa plateforme. Les deux partenaires spécialistes de la vérification vont contribuer à attester la véracité des contenus auxquels sont exposés les utilisateurs du réseau social dans le fil d’actualité dans les deux pays. Concrètement, Facebook réduira systématiquement le reach d’un contenu disponible dans le fil d’actualité lorsque l’AFP et Africa Check attestent qu’il est porteur de fausses informations, après avoir été repéré et signalé par des utilisateurs. Ce travail de vérification effectué par Africa Check et l’AFP concerne tant les articles que les photos et infographies. Les deux partenaires pourront également produire des contenus venant rétablir la vérité des faits et des chiffres, des contenus qui seront diffusés dans le fil d’actualité, sous les contenus reconnus comme porteurs de fake news. Dans certains cas, les contenus produits viendront simplement nuancer certaines idées distillées en rappelant par exemple des éléments de contexte pouvant apporter un éclairage plus complet aux lecteurs. Lorsque des contenus de fact-checking sont produits, ils seront notifiés aux utilisateurs lorsque ces derniers avaient été engagés par le contenu porteur de fake news lorsqu’ils voudront le partager.

Si le Kenya et l’Afrique du Sud sont les précurseurs du programme de fact-checking de Facebook en Afrique, d’autres pays de la région devraient bientôt être couverts comme l’ont laissé entendre les représentants du géant américain en Afrique de l’Est. Pour rappel, l’AFP collabore depuis 2017 avec Facebook sur le fact-checking. Le partenariat qui a débuté en France a ensuite été étendu à plusieurs pays notamment le Brésil, la Colombie et le Mexique en Mai 2018, le Canada, les Philippines et l’Indonésie en Juin 2018.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.