Facebook Watch désormais accessible dans tous les pays

Facebook Watch 200x200

Facebook a annoncé Mercredi l’extension de l’accessibilité de son service vidéo Watch à tous les pays. Initié sur le marché américain il y a un peu plus d’un an, le service permet aux utilisateurs de trouver des vidéos classées par thème, de télécharger certaines vidéo pour les regarder offline, de proposer des vidéos, d’échanger avec les créateurs de vidéo. « Nous avons créé ce produit de manière à ce que les utilisateurs ne soient pas dans une logique de consommation passive des vidéos mais qu’ils puissent y participer. Nous espérons qu’ils auront le sentiment d’avoir passé un moment enrichissant » , explique Fidji Simo, Vice-présidente produits en charge de la vidéo et de la publicité chez Facebook. Ce déploiement mondial est un nouveau pas du géant mondial dans la vidéo, segment sur lequel il aspire à monter en charge et pouvoir challenger YouTube notamment. Il a par ailleurs dans sa ligne de mire tous les autres acteurs importants de la vidéo online (Netflix, Amazon, Hulu, etc.), marché toujours plus concurrentiel suscitant de nombreuses convoitises. Disney prépare le lancement de Disney Play, le nom de son service SVOD propriétaire selon des indiscrétions rapportées par Variety. Apple a pour sa part conclu de multiples accords de production (Oprah Winfrey, Cartoon Saloon, etc.) de contenus audiovisuels destinés à son futur service propriétaire.

En Afrique, l’avènement de Watch représente à n’en point douter une nouvelle menace pour les services locaux, notamment sud-africains, ShowMax, Kwesé iflix, etc. et plus largement aux éditeurs classiques linéaires. Watch devrait par exemple intégrer des contenus d’information édités par plusieurs acteurs majeurs américains comme ABC News, CNN, FOX News, etc. Suite à l’acquisition de plusieurs droits sportifs, le service propose en outre du sport premium (Major League Baseball, UEFA Champions League, UEFA Supercoupe, Premier League, Liga, etc.), limité à quelques territoires (USA, Brésil et autres territoires d’Amérique latine, Thaïlande, Vietnam, Laos, Cambodge, Inde et divers autres territoires asiatiques). Aucun territoire africain n’est pour l’instant concerné par ces droits, mais il n’est pas exclu que Facebook s’intéresse aux marchés africains à moyen terme en termes d’acquisition de droits.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.