beIN sécurise à son tour la Premier League en Afrique du Nord

English Premier League _400x400

Après SuperSport (MultiChoice) en Afrique subsaharienne anglophone en Avril 2017, c’est au tour de beIN MENA diffuseur de la compétition jusqu’en 2018/19 de sécuriser Vendredi les droits du championnat anglais Premier League sur le cycle 2019/20 – 2021/22. Cependant à la différence de l’accord avec le diffuseur sud-africain, Richard Scudamore, Directeur exécutif de la Premier League, précise que le nouveau deal triennal avec beIN en Afrique du Nord et au Moyen-Orient est exclusif. Le groupe qatari n’a de toute façon presque aucun concurrent sérieux face à lui dans cette région, outre les diffuseurs pirates comme beoutQ. En Afrique subsaharienne, c’est une tout autre histoire. L’accord signé par Nasser Al-Khelaifi pour ses chaînes porte sur l’intégralité des 380 matchs par saison, les présentations d’avant et après match, les résumés journaliers et hebdo ainsi que les magazines décryptant le championnat. L’accord couvre également deux modes de diffusion, le linéaire par satellite et l’OTT via beIN CONNECT quel que soit le device.

Après SuperSport et beIN MENA, les regards sont à présent tournés vers l’autre diffuseur classique de la Premier League en Afrique, Canal+. Le français qui opère exclusivement en Afrique subsaharienne francophone voit également ses droits actuels arriver à échéance cette saison (2018/19). Le marché guette en conséquence l’annonce de sa sécurisation des droits du championnat anglais sur le prochain cycle triennal. Le marché attend aussi de voir si Kwesé renouvellera ses droits free-to-air arrivant à aussi échéance au cours de la saison 2018/19 et tentera comme annoncé une incursion sur les droits pay TV puisque SuperSport semble s’être porté acquéreur de droits non exclusifs, moins onéreux.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.