Ça ne s’arrange pas entre RTS et GFM au Sénégal

FIFA Coupe du Monde GFM Sénégal _400x400

La Coupe du monde 2018, outre la performance des Lions de la Teranga, aura décidément fait couler beaucoup d’encre au Sénégal. Entre le groupe audiovisuel public local RTS et son concurrent GFM initié par Youssou Ndour, la guéguerre se poursuit. Pourtant, selon une information de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS) parue il y une dizaine de jours, le chef du gouvernement sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a bien tenté de rapprocher les positions de deux parties et éviter une escalade qui ne peut qu’être préjudiciable au marché. L’officiel avait semble-t-il réussi à obtenir qu’elles pacifient leurs relations et les a invitées à « surseoir à toute procédure judiciaire » . Mais depuis, la situation a évolué. TFM, antenne terrestre du groupe média de Youssou Ndour a semble-t-il, selon la presse locale, diffusé des matchs de la compétition, dont le premier match de la sélection nationale (Pologne vs Sénégal). Ce que RTS considère, à plus d’un titre, comme une violation de l’exclusivité des droits de diffusion terrestre en clair que lui confère la sous-licence cédée par Econet Media. En effet, selon la liste la plus récente rendue disponible par la FIFA en ce qui concerne les diffuseurs détenteurs d’une licence, L’ObsTV est la seule antenne de GFM habilitée à reprendre au Sénégal le signal émis par Kwesé Free Sports, signal devant être distribué exclusivement en DTH dans le pays. C’est ce que semblait d’ailleurs indiquer un courrier adressé par Econet Media à RTS en Avril.

Des divergences d’interprétation

Grande fut donc la surprise de l’éditeur public de constater que TFM propose les flux de la compétition sur son antenne. Il aurait en conséquence saisi la FIFA pour dénoncer ce qu’il considère être un manquement à l’accord de licence le liant à Econet Media, commercialisant pour la FIFA les droits free-to-air (FTA) de la Coupe du monde 2018 sur la région subsaharienne (à l’exclusion de l’Afrique du Sud). Dans une correspondance révélée par la presse locale, son conseil juridique évoque des « pratiques peu orthodoxes et se trouvant à la limite de l’escroquerie » de la part de Econet Media et Kwesé. Du côté de GFM, les dirigeants semblent certains de leur bon droit en assurant qu’il est normal que TFM propose la Coupe du monde sur son antenne car au sein de GFM, ce serait la plateforme technique de cette chaîne qui reçoit les flux transmis par Kwesé, avant d’être ensuite repris sur L’ObsTV.

Econet Media, que Happens Africa avait tenté sans succès d’interroger en Janvier 2018 dès l’apparition des premières incertitudes autour des droits médias de la Coupe du monde sur le marché sénégalais, aurait affirmé à nos confrères dans le pays avoir initié une enquête interne pour comprendre les dysfonctionnements intervenus. La FIFA semble avoir notifié au groupe sud-africain les griefs émis par RTS.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.