Africa Radio obtient sa première licence en Afrique

Africa Radio grand 400x400

Mardi 12 Juin, le régulateur audiovisuel ivoirien, HACA, a attribué à Africa Radio de Dominique Guihot une licence d’exploitation en FM de radio privée à Abidjan. La nouvelle antenne devrait débuter la diffusion de ses programmes dans la capitale ivoirienne fin 2018. Le groupe de Dominique Guihot espère également des licences FM dans plusieurs autres pays de la région subsaharienne où il ambitionne installer durablement la marque Africa Radio dans le paysage. « La décision de la HACA est un immense honneur pour notre radio » a indiqué le dirigeant Mardi à Abidjan. C’est « une marque de reconnaissance pour le travail accompli par les équipes d’Africa n°1 Paris. Cette nouvelle fréquence illustre notre ambition de devenir dans les années à venir un média du Continent pour le Continent. C’est pour cela, que nous avons décidé d’implanter notre siège à Abidjan et d’y créer d’ici deux ans une rédaction de journalistes panafricains » a-t-il encore expliqué.

Pour mémoire, le projet Africa Radio est en gestation depuis plusieurs années. Il a en effet bénéficié en Août 2016 d’un financement d’amorçage (moins de 1,5 million €) d’Investisseurs & Partenaires (I&P) de Jean-Michel Severino. Il était à l’époque évoqué un déploiement à terme dans une vingtaine de métropoles subsahariennes pour la marque Africa Radio dont la grille devrait mixer info, musique urbaine et sport. A la suite de la licence acquise à Abidjan Mardi, cap devrait donc être mis dans les prochains mois sur Brazzaville, Dakar, Ouagadougou et Douala. Africa Radio compte à son tour de table Africa Média SA, éditeur de Africa N°1 Paris, I&P, et quatre personnalités, en l’occurrence Manu Dibango, Momar Nguer, Salif Traoré (Asalfo) et Lionel Zinsou. Le groupe planifie pour 2019 une deuxième levée de fonds devant porter son capital à environ 1,5 million €.

Africa N°1 Paris émet depuis 1992 en France où il bénéficie d’un reach global d’un peu moins d’un million d’auditeurs. Son éditeur, Africa Media, a plusieurs fois tenté sans succès d’obtenir d’autres fréquences de la part du CSA, régulateur français de l’audiovisuel. En Décembre 2017 par exemple, la radio a de nouveau échoué dans sa tentative sur la métropole toulousaine, « l’une des plus importantes pour les africains d’origine, juste après Marseille » expliquait alors Dominique Guihot.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.