Isocel annonce une offre FTTx au Bénin

Isocel _200x200

Au Bénin, le FAI Isocel annonce un accord  intervenu la semaine dernière avec le fournisseur d’énergie électrique du pays, SBEE (Société Béninoise d’Energie Electrique), pour déployer à Cotonou un réseau aérien de fibre optique. L’information a été communiquée par Robert Aouad, fondateur et CEO du FAI, dans une interview avec Russel Southwood de Balancing Act. Une licence FTTx temporaire aurait été attribuée à cet effet à Isocel par le régulateur télécom local, l’ARCEP, en attendant une licence plus complète et définitive respectant toutes les stipulations de la nouvelle loi portant Code du numérique en République du Bénin promulguée le 23 Avril. Le déploiement devrait débuter cette année avec 70 km de fibre dans les zones les plus rentables, les quartiers résidentiels abritant les ménages à plus hauts revenus ainsi que les zones commerciales où sont installées des entreprises. Le déploiement devrait se poursuivre en 2019 grâce à un financement de 6,5 millions € attendus de la BPI (Banque Publique d’Investissement). Cette seconde phase devrait permettre au FAI de déployer plus de 350 km en 2019 et 2020 dans les régions sud du pays.

En ce qui concerne l’offre commerciale, Robert Aouad évoque un service résidentiel (FTTH) facturé 40 à 45 $ par mois pour débit descendant d’au moins 10 Mbs. Le service adressant les entreprises (FTTE) sera facturé environ 200 $ par mois pour un débit descendant entre 20 et 30 Mbs. Cette deuxième catégorie de clients devrait représenter 60 à 70% du parc abonnés pendant les premières années de commercialisation, contre 30 à 40% pour les foyers haut débit fixe. Cette répartition sera inversée dans 5 à 10 ans selon le dirigeant lorsque le réseau couvrira davantage de régions.

Dans l’interview, Robert Aouad a brièvement évoqué le cas CanalBox dont le déploiement, également aérien via la SBEE, avait dû être interrompu par les autorités administratives pour des questions de licence. Il indique aussi avoir renoncé au LTE fixe au profit de la fibre optique car les expériences proposées ailleurs en Afrique par le LTE ne semblent pas avoir été satisfaisantes. Pour mémoire, Isocel est partie prenante du GIE Bénin ACE gérant au Bénin l’exploitation du câble sous-marin ACE (Africa Coast to Europ).

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.