Africa Communications Week 2018 : changer le storytelling sur l’Afrique

Africa Communications Week 200x200

Le storytelling sur l’Afrique, dans les médias, à l’occasion de prises de parole publiques, ou dans tout autre contexte, doit changer ; il doit être davantage inspirant. Tel fut l’un axes de discussions entre spécialistes de la communication pendant l’exceptionnelle semaine d’événements initiés dans plus d’une vingtaine de pays à l’occasion de l’édition 2018 d’Africa Communications Week (AfricaCommsWeek). Créé en 2017 par Annie Mutamba (Meridia Partners) et Eniola Harrison (Bamboo Communication), AfricaCommsWeek est une campagne d’événements orchestrée selon un dispositif couvrant plusieurs pays accueillant de manière simultanée sur une semaine des événements locaux du même nom. Pour sa seulement deuxième édition, AfricaCommsWeek a déployé un dispositif couvrant 23 pays (Nigéria, Afrique du Sud, Ghana, Côte d’Ivoire, Sénégal, RD Congo, Tunisie, Maroc, Togo, Bénin, Tchad, Sierra Leone, Liberia, Burkina Faso, Tanzanie, Gabon, Royaume-Uni, Belgique, Italie, etc.) du 21 au 26 Mai avec des événements (keynote, panel, masterclass, workshop, networking, communicathon, etc.) portés en majorité par des agences locales. La thématique centrale définie portait sur les opportunités pour la communication dans le cadre de l’intégration économique africaine. Sur les réseaux sociaux, elle a été résumée par le hashtag #TheAfricaWeWant mentionné des milliers de fois. Selon un décompte effectué par Afriques Connectées via Visibrain, 7 277 tweets ont été émis en rapport avec l’édition 2018 de la campagne (décompte arrêté au 26 Mai) avec plus de 83 millions d’impressions générées. Surtout, des discussions Twitter autour des divers événements ont été relevées dans 56 pays de 4 continents (Afrique, Europe, Amérique, Asie), preuve d’un très large engagement généré par la campagne.

Comme en 2017, les organisateurs d’Africa Communications Week vont publier un rapport mettant en lumière les communicants ayant participé à l’édition 2018.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.