TStv commercialise ses premiers décodeurs, entrée de gamme

TStv Sassy décodeurs entrée de gamme 400x400

Après maintes promesses non tenues, le néo distributeur pay TV au Nigéria semble avoir enfin débuté la commercialisation de ses décodeurs. Début Avril, plusieurs points de vente ont été livrés à Lagos et dans plusieurs villes du pays. Cependant, c’est seulement le décodeur entrée de gamme baptisé Sassy qui a été mis sur le marché par l’opérateur de télévision payante. Il n’embarque pas de modem et ne peut non plus être connecté à internet en WiFi. Selon l’opérateur, ces fonctionnalités considérées comme premium ne sont disponibles que sur son device haut de gamme, baptisé Dexterity. Ce dernier ne sera disponible que plus tard selon ses déclarations, des tests étant en cours. Diverses sources évoquent le mois de Juin pour le lancement de la commercialisation de cet autre décodeur. En attendant, les abonnés peuvent profiter d’un bouquet d’une soixantaine de chaînes. Pour répondre à la grogne qui a commencé à monter sur les réseaux sociaux, il a par ailleurs annoncé la disponibilité d’une chaîne sport, Grand Sports 1 Xtra (*), à partir du 22 Avril. Ladite chaîne diffusera notamment la prochaine Coupe du monde en Juin. TStv avait en effet promis disrupter le paysage local de la diffusion de programmes sportifs en proposant des chaînes diffusant les compétitions les plus prisées par les téléspectateurs, en l’occurrence la Premier League, la Ligue des Champions, la Liga, la NBA, etc. Cela dit, à notre connaissance, aucun diffuseur outre MultiChoice, Kwesé TV et StarTimes n’a acquis les droits pay TV concernant la coupe du monde (de football) 2018 pour le marché nigérian. Autrement dit, Grand Sports 1 Xtra, à moins d’avoir acquis des sous-droits chez l’un des trois diffuseurs évoqués précédemment, ne peut proposer la coupe du monde 2018 sur ses antennes au Nigéria, ni nulle part d’ailleurs en Afrique, le Maghreb étant détenu par beIN. Quant aux droits free-to-air, ils sont exclusivement détenus par Kwesé TV au Nigéria. Concernant beIN qu’il continue de faire miroiter au marché, il a déjà été mis en demeure.

(*) A date, nous n’avons pas réussi à recueillir la moindre information sur cette chaîne (éditeur, marché domestique, droits sportifs disponibles, etc.)

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.