Google à l’assaut des marchés émergents avec Google Go

Google Go _200x200

Le géant de Mountain View a annoncé Jeudi le lancement sur 26 marchés subsahariens de Google Go, une version lite de son moteur de recherche. Jusqu’à récemment nouvelle appellation de Search Lite, version du moteur de recherche débarrassée de Google Assistant et Google Now, Google Go se démarque de son aînée en intégrant tout de même une fonctionnalité vocale pouvant être utilisée dans un contexte d’accès internet bas débit, et même avec une connexion basique 2G. Elle ne pèse que 5 Mo et consomme jusqu’à 40% de data en moins par rapport à la version complète de l’outil de search. Elle propose en outre une sauvegarde offline des pages consultées à partir SERP (search engine results page). Autant d’aspects pertinents sur des marchés africains où le plus grand nombre d’internautes n’a pas accès au haut débit ou utilisent des terminaux aux caractéristiques techniques modérés. « Le faible débit internet, le coût élevé de l’accès et la RAM limitée rend difficile l’utilisation optimale d’internet pour beaucoup de monde » explique Mzamo Masito, nouveau CMO (Chief Marketing Officer) Afrique subsaharienne ayant rejoint Google en Janvier. « Google Go est conçu pour répondre à ces difficultés » poursuit-il.

Le lancement de Google Go correspond à la stratégie du géant américain de la tech de proposer des versions adaptées des plateformes de son écosystème aux spécificités des marchés émergents. En Octobre 2017, il avait déjà rendu disponible une fonctionnalité optimisant l’usage de son moteur de recherche sur les feature phones. Avant, en Juillet 2017, il a rendu accessible YouTube Go sur le marché nigérian, avant d’en étendre l’accès dans davantage de pays de la région en Décembre.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.