Lancement de Egypt Face, un réseau social pays

Si vous avez pensé à un gag en lisant le titre de cet article, rassurez-vous, il n’en est rien. L’Egypte a effectivement lancé un réseau social pays. Oui pays, car selon les premières informations disponibles, il pourrait s’agir d’une opération pilotée par un ou des services officiels du pays le plus peuplé de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient. Diverses sources de la région rappellent en effet que l’enregistrement du nom de domaine egface.com, sur lequel est accessible la nouvelle plateforme, est intervenu juste 48h à la suite d’une déclaration du ministre de la communication du pays évoquant le lancement imminent d’un réseau social propre à l’Egypte. Selon les mêmes sources, la paternité du bébé reste à date non revendiquée. Ce qui laisse cours à toutes sortes de rumeurs. Nombre d’égyptiens supputent par exemple une manip d’un service officiel d’intelligence pour récolter des données sur les utilisateurs et renforcer son arsenal de surveillance. Du côté du ministère de la communication, on brandit plutôt l’étendard d’une meilleure protection des données des utilisateurs égyptiens. Une noble cause dans le contexte actuel du scandale Cambridge Analytica éclaboussant Facebook. C’est d’ailleurs pour contrer en Egypte le géant mondial initié voilà 14 ans par Mark Zuckerberg et quelques autres qu’aurait été lancé Egypt Face, qui s’inspire d’ailleurs beaucoup de son aîné en termes de premières fonctionnalités et d’expérience proposée. Les mois à venir permettront d’évaluer l’accueil et la confiance que lui ont accordés les socionautes du pays.

En attendant, on peut partager Egyt Face sur … Facebook, dont la pénétration s’élevait à 46% fin 2017.

Egypt Face - pénétration réseaux sociaux

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.