Le Maroc envisage une taxe sur les revenus publicitaires de Google et Facebook

Maroc taxe revenus pub Google et Facebook 200x200

L’information avait filtré en Décembre 2017. Selon diverses sources locales, l’administration fiscale et l’Office des Changes du royaume chérifien réfléchiraient à une approche pouvant aboutir à la mise en oeuvre d’une taxe sur les investissements publicitaires reçus dans le pays par Google et Facebook, les deux géants américains. Une commission conjointe initiée par les deux administrations devait plancher en Janvier sur sa faisabilité. Finalement, ladite commission a tenu sa première réunion en ce début Mars pour jeter les bases d’un projet qu’appelait de leurs vœux de longue date diverses parties prenantes du marché publicitaire marocain, en l’occurrence les éditeurs locaux qui dénoncent une concurrence déloyale de la part de tous les éditeurs n’ayant pas d’établissement stable dans le pays. L’extension en Janvier de la taxe écran, dans ce contexte, a d’ailleurs  soulevé un tollé qui a fini par faire reculer l’administration fiscale. Cette dernière a quelques jours plus tard exonéré de sa collecte les éditeurs locaux de presse online, vents debout contre l’avènement de toute nouvelle taxe venant imprimer une pression supplémentaire sur leurs revenus.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.