Amazon Prime : un carton en 2017

Amazon Prime _200x200

Pour la première fois, Amazon s’est résolu à communiquer quelques chiffres sur le succès de sa formule Prime dont le scope s’étend du shopping sur la marketplace à l’abonnement à Prime Video, Prime Music, Twitch Prime, etc. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un pur carton. Même s’il n’existe pas d’étalon ou de comparaison possible avec de précédentes années, un volume de 5 milliards de références livrées sur les 12 mois de l’année 2017, c’est le chiffre indiqué par Amazon, est assez édifiant quant au succès de la formule Prime. Le géant indique en plus que 2017 a vu le nombre de nouveaux membres Prime progresser plus fortement par rapport aux précédentes années. Selon les indiscrétions de TechCrunch, le nombre de nouveaux membres enregistrés en 2017 avoisinerait les 20 millions.

A fond la vidéo

Pour revenir aux 5 milliards de références livrées, Amazon annonce que le top 3 des meilleures ventes est exclusivement constitué de produits arborant ses marques : l’enceinte connectée Echo Dot, les câbles Amazon Basics et bien évidemment le streaming player Fire Stick (compatible Alexa). La troisième référence, tout comme l’enceinte connectée, fut l’une des meilleures ventes de fin d’année et renforce la position du groupe de Jeff Bezos sur le marché des streaming player face aux Apple TV, Chromecast, Roku, etc.

Toujours en ce qui concerne la vidéo, Prime Video aurait attiré plus de 17 millions de vidéonautes dans 200 pays pour le visionnage des matchs de la NFL lors du Thursday Night Football dont Amazon a raflé les droits en Avril, au détriment de Twitter, en proposant 50 millions $ à la ligue, soient 5 fois ce que proposait Twitter en 2016. Quant aux contenus originaux, The Grand Tour continue d’être la meilleure audience de la plateforme. Les 4,5 milliards $ investis en 2017 par Amazon, selon JP Morgan, dans la production de contenus originaux semblent également avoir généré quelques succès (Sneaky Pete, Mantchester by the Sea, Goliath, Mozart in the Jungle, All or Nothing, etc.). Les productions originales de la plateforme ont collecté 157 nominations pour 51 récompenses (EmmyGolden Globe, etc.) au cours des 12 derniers mois. Mais il en faudra certainement bien plus pour rivaliser avec Netflix qui a franchi le seuil de 100 millions d’abonnés en 2017 et qui prévoit pas moins de 80 titres originaux pour 2018 et 8 milliards $ d’investissements. Il faudra aussi compter avec Apple et Facebook qui ont chacun annoncé au moins 1 milliard $ d’investissement dans la production originale de vidéo en 2018. En ce qui concerne Apple précisément, deux analystes de Citi Research évoquent la possibilité pour le constructeur de mettre la main sur Disney, Netflix ou des cibles vidéo moins valorisées à court ou moyen terme, son trésor de guerre (trésorerie mobilisable) étant estimé à plus de 250 milliards $ essentiellement stockés hors des USA pour l’instant. Pour Prime Video, le salut concurrentiel pourrait se trouver dans le sport. Selon Bloomberg, le service envisage participer aux prochaines enchères pour l’acquisition des droits streaming vidéo du championnat anglais de football, la Premier League.

Amazon Prime best of 2017 671x7344

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.