Warner Music se fait distribuer en streaming en Afrique

Warner Music 200x200

Le marché de la musique continue de progresser en Afrique, aidé notamment par le digital. Selon l’édition 2017 du Africa Media Outlook de PwC, le marché de la musique devrait générer un cumul d’environ 229 millions de dollars de revenus en 2017 pour l’Afrique du sud, le Nigéria, le Kenya, le Ghana et la Tanzanie, en progression de 6% par rapport à 2016. Le digital devrait contribuer pour plus du tiers (34,5%) de ces revenus à 79 millions de dollars (vs 66 millions de dollars). Voilà le contexte de marché qui a incité Warner Music à lancer la commercialisation en digital de son catalogue dans la région subsaharienne via un accord avec la plateforme kényane de streaming musical Mdundo. Le service qui compte environ 10 millions d’utilisateurs gratuits (monétisés via de la pub) et payants dans la région rend désormais accessible le catalogue de la major américaine au Kénya, au Nigéria, en Ouganda et en Tanzanie.

Dans le même temps, Warner renforce sa présence au Maghreb et plus largement au Moyen-Orient via l’extension de son accord avec la plateforme de streaming Anghami. Déjà distribué en Arabie Saoudite, aux Emirats, au Koweit, au Qatar, au Bahreïn, Oman, en Egypte, au Liban, en Jordanie et en Irak, le catalogue de la major sera maintenant aussi accessible en Algerie, au Maroc et en Tunisie.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.