Millicom est certain de son bon droit dans l’affaire Tigo

Millicom 200x200

C’est en substance ce qui ressort de la nouvelle prise de parole Dimanche du luxembourgeois Millicom, en réponse au dernier communiqué de Wari et Kabirou Mbodje. Le telco réaffirme son argumentaire faisant du 02 Juin la date couperet prévue dans l’accord de cession qui le liait à Wari, regrettant que l’entreprise fintech sénégalaise « communique de fausses informations » , des « informations mensongères » . Pour sa nouvelle sortie, le groupe de télécom a clairement choisi d’y aller au bazooka et de ne plus retenir ses coups. Nous disions ici que le dernier communiqué de Wari ouvrait un nouveau chapitre de la saga Tigo Sénégal. Millicom le confirme dans sa réponse. C’est désormais l’escalade entre les deux parties, le luxembourgeois prenant note de la « déclaration de Wari concernant une assignation en justice » à venir et contre laquelle il « se défendra et fera prévaloir ses intérêts avec la plus grande détermination par toutes les voies de droit à sa disposition » . Les prochaines semaines promettent d’être houleuses.

Elément de contexte important, Millicom dans son communiqué déclare faire confiance aux autorités sénégalaises pour respecter les lois et règlements. Il indique en outre être en contact avec elles pour apporter les informations nécessaires à la poursuite du processus.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.