Les allègements fiscaux de TStv font polémique

TStv puissance publique _400x400

Il fallait s’y attendre. Les distributeurs pay TV opérant au Nigéria, qu’ils soient internationaux ou locaux, l’ont mauvaise. Ils goûtent très peu le fait que leur nouveau concurrent, TStv, bénéficie de facilités qui ne leur ont pas été accordées lors de leur entrée sur le marché nigérian de la pay TV, facilités qu’ils ne pourront probablement pas rattraper. En effet, selon plusieurs sources au Nigéria, DStv, StarTimes et les autres auraient saisi les services du Ministère de la culture et de l’information dirigé par Lai Mohammed pour les interroger à ce sujet. Et pour l’instant, c’est par la négative que les services du ministre leur aurait répondu. Ce qu’ils n’acceptent évidemment pas, estimant que les conditions de saine concurrence sont de fait biaisées au bénéfice du nouvel entrant, ce dernier se retrouvant avec des capacités commerciales et d’investissement plutôt fortes en raison des allègements fiscaux sur ses bénéfices et les dividendes de ses actionnaires.

Interrogé, le régulateur a pour sa part botté en touche en indiquant que seul Lai Mohammed et ses services sont capables à date de résoudre la crise naissante puisque c’est le ministre en personne qui a annoncé les allègements fiscaux. Ça promet !

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.