Afrostream suspend ses activités et cherche repreneur

Afrostream 200x200

Afrostream, le service SVOD de contenus afro officiellement lancé en 2015, est off depuis le 13 Septembre. La nouvelle a été communiquée Dimanche via un post publié sur Medium par Tonjé Bakang himself. Dans son très long article, dont le contenu prend la forme d’un retour d’expérience très précis, il explique une étape après l’autre, toute la cuisine du service et le périple qu’a été l’édition de la plateforme, la levée de fonds, le lancement commercial, la monétisation, l’acquisition de contenus, etc. Il dit tout, illustrant parfois avec des exemples à minima.

Que retient-on ?

Plus de 4 millions d’euros d’investissement ! Un parc de 10 000 abonnés constitué en Avril 2016, à l’exclusion du reste de l’Afrique où le service s’est lancé en Novembre 2016 seulement. Distribution en France sur les box Orange et Bouygues et sur la plateforme myTF1. Mais tout ça n’a pas suffi. Comme le relève très explicitement Tonjé Bakang, une entreprise audiovisuelle est très consommatrice de ressources financières, l’essentiel étant brûlé dans l’acquisition du contenu. Et dans le cas de Afrostream, les investisseurs n’ont pas suivi, condamnant de fait le service.

Mais de toute façon, était-il possible que ce service survive à  long terme face à la féroce concurrence des iROKOtv, iROKO+, ShowMax, iflix, Netflix, Starz Play, icflix, TracePlay, etc., sur un marché dont la taille n’est pour l’instant pas très importante ? Pas sûr !

En attendant, Tonjé Bakang indique qu’il est encore possible qu’un repreneur prenne la suite. A date, des discussions non fructueuses ont eu lieu avec de potentiels acquéreurs américains.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.