Un intérêt de Airtel pour l’ex Etisalat Nigeria ?

9Mobile 16 Janvier __200x200

Fin Juin, après de longs mois de négociation avec ses créanciers locaux, Etisalat a dû se résoudre à céder le contrôle de sa filiale nigériane et à accepter une mise sous tutelle avec la mise en place d’un nouveau board dont est membre le vice gouverneur de la banque centrale du pays. Quelques semaines plus tard, le telco émirati a annoncé son départ définitif du marché nigérian. Dans la foulée, sa désormais ex filiale a indiqué qu’elle allait dorénavant arborer une nouvelle marque commerciale, 9Mobile. Les nouveaux maîtres à bord, le pool des 13 banques détenant une créance sur l’opérateur mobile, n’auraient cependant pas l’intention de s’éterniser et chercheraient activement un repreneur. Les rumeurs auraient ainsi tour à tour évoqué l’intérêt de Vodafone et de Orange qui y verraient une occasion de consolider leurs positions en Afrique, en dépit des évidentes difficultés auxquelles il faudra faire face pour restructurer l’opérateur. Aujourd’hui, c’est à Airtel que l’on prête des intentions envers le quatrième opérateur mobile du marché nigérian. Et cette fois, c’est la très sérieuse Bank of America Merill Lynch qui l’évoque dans une note à adressée de ses clients.

Pour rappel, 9Mobile, c’est environ 20 millions d’abonnés (14% de part de marché) dont 12,8 millions d’utilisateurs de l’internet mobile (chiffre de Mai 2017, en progression de 0,97% vs Avril 2017) et 1,2 milliard de dollars de dettes détenues par des banques locales.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.