Plus de partenariats avec les telcos africains pour Naspers

naspers _400x400

Selon une information de Bloomberg, le géant sud-africain Naspers viserait en 2017 à développer davantage de partenariats avec des telcos en Afrique. Le CEO Bob Van Djik a fait une déclaration dans ce sens en marge du World Economic Forum de Davos (17 au 20 Janvier 2017). L’objectif du groupe média est de développer le reach de son service SVOD ShowMax et affronter la concurrence des américains Netflix et Amazon Prime Video, mais également celle du nigérian iROKO. Naspers va donc développer une stratégie semblable à celle de NuVu (Ericsson) qui consiste à proposer ses contenus SVOD sous forme de VAS (Value Added Service) distribué par les opérateurs mobile.

Au Kenya, ShowMax a déjà mis en place un partenariat avec Safaricom via lequel il distribue sa formule Select facturée environ 3,26 dollars par mois (330 KSh) payables via M-Pesa (le service de mobile money de Safaricom), et optimisée pour une consommation mobile. En Afrique du sud aussi, ShowMax sera distribué à partir de ce premier trimestre 2017 par Vodacom. Toutefois, le partenariat avec cet autre telco ne se limite pas à la distribution de ShowMax. Il concerne aussi sa marque pay TV DStv dans une approche triple play que développe l’opérateur télécom sud-africain.

En réalité, fin 2016 déjà (voir notre article), Bob Van Djik avait annoncé vouloir positionner son groupe sur des partenariats avec des telcos qui souhaitent développer une offre triple play. Pour lui, il s’agit d’un canal de distribution supplémentaire pouvant permettre à son groupe de faire progresser rapidement son parc d’abonnés d’ici 2021.

En ce qui concerne spécifiquement la SVOD, ShowMax a indiqué il y a quelques mois avoir franchi le cap des 20 millions de vidéos vues sur sa plateforme. Cependant, le nombre d’abonnés est loin de progresser à un rythme satisfaisant. Le service est opérationnel depuis Août 2015 et est accessible dans 36 pays en Afrique et dans quelques autres sur les autres continents (Royaume-Uni, Australie, etc.).

En Afrique, selon une étude de Digital TV Research qui couvre 13 pays dont le Nigéria, l’Afrique du sud et le Kenya (les 3 plus importants marchés SVOD), le nombre total d’abonnés SVOD s’élevait en 2016 à 451 000. Le cabinet britannique estime que ce nombre sera multiplié par 15 pour atteindre 6 884 000 abonnés en 2021, avec 992 000 pour ShowMax (14,4%), 1 551 000 pour iROKO (22,5%) et 1 107 000 pour Netflix (16%).

Naspers SVOD en Afrique 2016 Digital TV Research

 

Source : Digital TV Research

Crédit photo : Twitter/@Naspers

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.