Journée mondiale de la radio : célébrer la résilience

Journée mondial de la radio

Ce Samedi 13 Février se tenait l’édition 2021 de la journée mondiale de la radio instituée par l’UNESCO depuis maintenant 10 ans. Le thème de cette année, Nouveau Monde, Nouvelle Radio, illustre bien les défis actuels que doit surmonter ce média historique de proximité en Afrique. En effet, les mesures d’audiences successives depuis quelques années tendent à souligner un recul de la fréquentation de la radio dans la région au profit d’Internet et des médias sociaux dans les grandes agglomérations et de la TV dans les territoires plus ruraux. Dans ce contexte déjà difficile, la pandémie de la Covid-19 semble jouer un rôle d’accélérant de la situation de crise que traverse le média. Comme le rappelle le MFWA (Media Foundation for West Africa), la crise sanitaire est venue exercer une pression supplémentaire intenable sur nombre de stations radio en Afrique. L’organisme rapporte par exemple qu’en raison de la crise sanitaire, seule une radio privée en Mauritanie sur les cinq que compte le pays a pu continuer à diffuser en 2020. En Guinée, plusieurs chaînes radio ont dû se résoudre à la faillite et à détruire plusieurs emplois.

Néanmoins, de nombreuse autres stations radio ont su faire preuve de résilience en réaménageant leur fonctionnement. Le MFWA cite des exemples de médias au Burkina Faso, au Sénégal ou encore au Ghana qui ont basculé les réunions de rédaction et parfois des interviews sur Whatsapp et Zoom. Ces basculements vers le digital en termes de fonctionnement ont permis de sauver en partie l’activité et de contribuer à lutter contre les fake news qui ont particulièrement fleuri avec l’apparition de la Covid-19. Au-delà de la crise sanitaire, la radio en Afrique explore les perspectives qu’offre le digital pour diffuser et monétiser les contenus que propose le média. Certaines stations testent par exemple les podcasts disponibles sur leurs sites internet. D’autres en revanche comme SUD FM au Sénégal expérimentent la diffusion de contenus sur YouTube. Dans tous les cas, la digitalisation et la plateformisation semblent l’une des voies pouvant permettre aux stations radio en Afrique d’atteindre de nouveaux publics et potentiellement de réengager des publics s’étant détournés d’elles.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.