Plus de 34 millions d’abonnés pay TV en Afrique subsaharienne en 2020

Digital TV Research abonnés vidéo 2020

Le cabinet britannique Digital TV Research a partagé ses estimations et projections pour le marché de la vidéo en Afrique subsaharienne il y a quelques jours, comme il en a maintenant l’habitude depuis quelques années. Selon les chiffres de l’analyste, la région serait restée en 2020 sur le même trend que les dernières années en attirant près de 3,4 millions de nouveaux abonnés individuels pour atteindre un parc total de plus de 34 millions d’abonnés à la télévision payante, tous opérateurs et tous canaux confondus. Les trois géants du marchés continuent de faire la course en tête, très loin devant toute forme de concurrence. Le Chinois StarTimes aurait par exemple réussi à capter un peu plus d’un million de nouveaux abonnés au cours de cette année si spéciale, quand le Sud-africain MultiChoice en aurait capté 950 milles environ. Quant au Français Canal+, son parc aurait progressé de 675 milles nouveaux abonnés individuels. A noter néanmoins que le chiffres communiqués par l’analyste pour MultChoice semblent assez loin de ceux présentés dans les comptes de résultats du groupe sud-africain qui affichait déjà plus de 16 millions d’abonnés fin Septembre. Pour Canal+, la prochaine présentation des résultats annuels permettront de se faire une meilleure idée de la performance réalisée en glissement annuel où le franchissement du cap des 5 millions d’abonnés individuels sera probablement confirmé. Ce qui n’est toutefois pas possible avec StarTimes qui ne communique pas ses chiffres.

Digital TV research pay TV 2020

Un parc OTT également en croissance

Sur l’OTT, les estimations de Digital TV Research font état d’une progression du parc à 3,516 millions d’abonnés, soit +836 milles abonnés en glissement annuel. Netflix et ShowMax ont toujours le lead et accentuent leur avance sur la concurrence. La grande nouveauté dans le tableau peint par le cabinet britannique est la disparition du Nigérian iROKO en grandes difficultés ces derniers mois des principaux acteurs du marché. Jason Njoku, le président de la plateforme avait révélé en Septembre les péripéties que connaissent le service au Nigéria son principal marché en raison entre autres de la faiblesse du Naira par rapport au dollar. Le dirigeant avait d’ailleurs annoncé une réduction d’effectifs et des efforts de développement du marché au Nigéria et en Afrique subsaharienne pour davantage se focaliser sur l’international nécessitant selon lui moins d’efforts de développement et où le service est facturé en dollar. Une autre nouveauté est l’affichage de MyCanal que Canal+ envisage de fortement commercialiser en 2020 en Afrique subsaharienne.

Digital TV Research SVOD 2020

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.