Le marché du mobile ralentit aussi en Afrique du Nord mais bascule en haut débit

GSMA MENA 2017 haut débit mobile 950x620

En marge du Mobile 360 Series – MENA qui s’est tenu à Dubaï les 26 et 27 Novembre, la GSMA a présenté l’édition 2018 de son étude sur l’industrie du mobile dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient. Premier enseignement de l’étude, comme en Afrique subsaharienne la croissance ralentit dans la région MENA. Alors que le parc d’abonnés uniques avait progressé de 7,8% en 2016, la croissance est retombée à 2,7% en 2017. La forte concurrence sur le marché doublée d’incertitudes politiques et économiques expliqueraient pour partie le ralentissement observé selon la GSMA. Pour ce qui concerne le taux de pénétration mobile, la région affiche une moyenne d’environ 64% mais très différenciée entre les 77% des pays du golfe, les 70% de l’Afrique du Nord et les moins de 30% de pays comme Djibouti, la Somalie et les Comores.

Si la progression du parc d’abonnés uniques a ralenti, le nombre d’utilisateurs du haut débit mobile a en revanche explosé pour se situer désormais juste en dessous des 60% du nombre d’abonnés à la fin du premier semestre 2018. La GSMA relève que la 3G est d’ailleurs passée devant la 2G pour devenir le standard de communication le plus utilisé dans la région. La 4G a aussi fortement progressé et est utilisée par 22% des abonnés mobiles de la région au terme du premier semestre 2018. En Afrique du Nord, 51% des abonnés mobiles utilisent désormais la 3G. Quant à la 4G, elle est utilisée par 14% du parc abonnés mobiles. A l’horizon 2021, ce standard de communication très haut débit mobile devrait même devenir la technologie la plus utilisée dans la région.

Quant à la 5G, les premiers lancements commerciaux sont annoncés pour 2019 dans plusieurs pays du Golfe. En Afrique du Nord, le Maroc devrait être le premier à s’y mettre, mais seulement à partir de 2022 si l’on en croit les prévisions de la GSMA. Le royaume sera suivi de l’Algérie et de la Tunisie en 2023. Les premiers usages attendus au niveau du grand public en ce qui qui concerne ce standard de communication devraient se limiter à du haut débit fixe sans fil pour pallier les insuffisances du réseau filaire.

GSMA MENA 2017 pénétration mobile 712x853

 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.