Des décodeurs StarTimes interdits d’entrée au Sénégal

StarTimes décodeurs _400x400

L’opérateur chinois de télévision payante StarTimes semble encore loin de voir le bout du tunnel au Sénégal. Sortant à peine d’un éprouvant épisode où il a tour à tour été condamné par le tribunal de commerce de Dakar face à Excaf et fait l’objet de critiques à peine voilées de la part du président du CNRA qui rappelait sa non conformité au cadre légal local, StarTimes est à nouveau dans l’actualité. Selon une information rapportée par le média sénégalais L’Observateur (Groupe Futurs Médias) et relayée par la plateforme web de l’administration douanière sénégalaise, une cargaison d’équipements importée par l’opérateur chinois aurait été interceptée au port de Dakar par les services de douane. La cargaison pour l’instant interdite d’entrée au Sénégal contiendrait environ 20 000 décodeurs destinés à être mis à la disposition des abonnés de l’opérateur. Selon plusieurs sources, ces équipements n’auraient pas encore reçu l’homologation classique délivrée par l’ARTP (Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes) pour être autorisés à la commercialisation au Sénégal. Les mêmes sources révèlent que si le régulateur des télécoms n’a pas encore délivré à StarTimes son autorisation, c’est parce que dernier n’aurait pas encore transmis l’ensemble des documents requis. Babacar Diagne, président du CNRA, laissait par ailleurs entendre il y a quelques jours que l’opérateur de télévision payante ne s’était pas encore acquitté de toutes ses obligations vis-à-vis de l’ARTP. Ce qui constitue l’un des divers points de non conformité au cadre légal qu’il a soulignés. Un nouveau front s’ouvre ainsi pour le distributeur de chaînes TV qui a un nouvel interlocuteur, en l’occurrence l’administration de douanes, avec lequel il doit régler un aspect de sa situation légale. Contacté par Happens Africa, StarTimes n’était pas immédiatement disponible pour répondre à nos questions.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.