StarTimes au Sénégal : « Nous avons une autorisation de l’État »

StarTimes autorisation Sénégal _400x400

Au Sénégal, Excaf, opérateur local TNT, a dernièrement saisi le régulateur audiovisuel, CNRA, pour rappeler que StarTimes n’a aucune habilitation légale pour opérer comme « éditeur de service, opérateur de diffusion ou distributeur de service » selon les termes de l’article 3 de la loi 2017-27. Dans un avis du 07 Septembre, le CNRA avait en effet indiqué n’avoir jamais été saisi dans le cadre de l’attribution d’une autorisation à l’opérateur chinois de télévision payante. Le régulateur avait en conséquence conclu que l’éditeur et distributeur chinois de contenus audiovisuels était « dans une totale illégalité » au Sénégal. Mais il semble que ça c’était avant. Ce Jeudi, un responsable de StarTimes à Dakar nous affirme que l’opérateur a bien obtenu une autorisation délivrée par l’État, en l’occurrence le ministère de la communication. « Au delà de l’autorisation du ministère pour les 300 villages, nous avons aussi une autorisation de l’État qui est actuellement à l’ARTP pour vérification » nous confie notre source. « Cette contrainte sera très vite levée » poursuit-il en référence à la précédente requête du CNRA invitant StarTimes à produire la preuve de son autorisation pour opérer comme éditeur et distributeur de service audiovisuel au Sénégal. Selon le responsable, le dénouement devrait intervenir dans les prochains jours en ce qui concerne cet aspect de la réglementation locale. « Nous allons aussi montrer publiquement l’autorisation » promet-il d’ailleurs.

L’autorisation ne concerne cependant que la diffusion et la distribution par satellite (DTH – direct to home). « Nous ne faisons pas de TNT, que du DTH » explique notre source en réponse à l’article de Happens Africa Mercredi. « Le CNRA est en test actuellement sur notre décodeur et ils confirmeront que l’option TNT est cryptée. Notre décodeur ne peut pas capter la TNT au Sénégal » affirme-t-il. Une façon d’indiquer que la violente charge d’Excaf, opérateur exclusif sur la TNT jusqu’en 2024, à l’encontre de l’opérateur chinois est inutile et n’avait pas lieu d’être puisqu’elle visait à faire respecter son exclusivité en ce qui concerne la TNT. StarTimes n’entend toutefois pas laisser passer. L’opérateur de télévision payante prendra la parole pour répondre à l’initiative belliqueuse d’Excaf via un communiqué où il affirmera bien avoir « les droits de diffusion au Sénégal » des championnats de Ligue 1 et Ligue 2, la coupe de la ligue et le trophée des champions. Orageux on vous dit. Une éclaircie pointera peut-être ensuite.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.