La Coupe du monde fait s’envoler le parc abonnés de Kwesé iflix

Kwesé iflix 200x200

Au premier semestre 2018, le parc abonnés iflix à l’échelle globale s’est envolé de +250% selon les chiffres révélés en Juillet par le service SVOD malaisien. A en croire les récentes statistiques communiquées en ce qui concerne les marchés subsahariens, l’effet de la dernière Coupe du monde y est pour beaucoup. Selon Douglas Mboweni, CEO Econet Wireless Zimbabwe, la version subsaharienne du service, Kwesé iflix, aurait engrangé quelques millions de nouveaux abonnés et utilisateurs actifs au cours du second trimestre, explosant les prévisions les plus optimistes, grâce notamment à l’événement mondial. Les 64 matchs de la compétition ont en effet été diffusés en live streaming sur la plateforme. Selon le dirigeant qui s’exprimait Jeudi dans le cadre du lancement d’une promo baptisée 1 Million $, Kwesé iflix afficherait à date plus de 1,2 million d’abonnés actifs rien qu’au Zimbabwe. Il ajoute aussi que selon le trafic data observé sur le réseau de Econet Wireless dans le pays, chaque compte abonné serait utilisé par environ 3 personnes. Il avance en conséquence un nombre d’utilisateurs actifs supérieur à 3 millions dans le pays. Douglas Mboweni révèle par ailleurs que la tendance observée au Zimbabwe semble être la même sur d’autres marchés comme le Ghana, le Nigéria, la Tanzanie et le Kenya même s’il n’a communiqué aucun chiffre à propos de ces marchés. Reste à voir si ces millions de nouveaux utilisateurs attirés grâce à la Coupe du monde seront maintenus sur la durée. En faisant évoluer son modèle par ajout de la TV live pour ne plus s’appuyer exclusivement sur le triptyque classique séries – films – jeunesse du marché de la SVOD, iflix a peut-être une chance d’y parvenir. Le succès sera fonction de l’offre sport live intégrée au service par Kwesé. La NBA, la Premiership Rugby et quelques matchs free-to-air de la Premier League ne suffiront toutefois pas.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.