Bonne notoriété de la TNT en Afrique subsaharienne francophone

Le nouveau baromètre conjoint Omedia – Médiamétrie s’intéressant au marché de la TNT en Afrique subsaharienne francophone a livré Mercredi les résultats de sa première vague. Il en ressort qu’en dehors de la Côte d’Ivoire (12,1%), la TNT bénéficie d’une bonne notoriété dans la région. Au Gabon par exemple où le basculement est à l’étape de phase préparatoire depuis environ 3 ans, le financement des travaux d’amorçage n’étant toujours pas libéré en dépit de la désignation de StarTimes comme opérateur devant assurer le déploiement réseau, près de 80% des personnes interrogées indiquent savoir de quoi il est question en ce qui concerne la TNT. Au Mali où des licences de déploiement réseau et d’acheminement du signal du multiplex ont été attribuées début 2018, le taux de notoriété se situe à hauteur de 55%. Au Sénégal, il grimpe au-delà de 90%. Dans ce pays, la TNT est en effet opérationnelle depuis plusieurs années, même s’il n’est pas rare qu’Excaf, opérateur en charge du déploiement réseau sous la supervision de TDS (Télédiffusion du Sénégal), fasse étalage de moult difficultés. Lesdites difficultés contribuent par ailleurs à expliquer le faible taux d’équipement (21,2%) des ménages sénégalais environ 3 années après le démarrage du basculement. Des sources locales ont plus d’une fois rapporté des ruptures de stock en ce qui concerne la disponibilité des décodeurs. Du côté d’Excaf et de TDS, on préfère cependant communiquer sur un taux de plus de 70% des ménages pouvant potentiellement accéder à la TNT, la disponibilité du signal étant effective dans toutes les grandes agglomérations grâce à un réseau de 29 émetteurs terrestres.

Paradoxalement, c’est au Sénégal que l’étude note le plus faible niveau d’intention d’équipement (54,4%) parmi les ménages n’accédant pas encore à la TNT. Dans les 3 autres pays, les intentions d’équipement se situent au-dessus de 80%, signe d’une attente forte du public.

Médiamétrie Omedia baromètre TNT vague 1 2018 792x905

 

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.