Afrique subsaharienne francophone : un quart de l’audience regarde le mondial en OTT

FIFA Coupe du monde 2018 phase de groupe afrique francophone 950x620

Selon GeoPoll, près de 9 subsahariens sur 10 devraient être exposés à l’édition 2018 de la Coupe du monde. Kantar TNS confirme ces estimations en ce qui concerne les marchés francophones de la région. L’institut a publié Jeudi les premiers résultats de son étude baptisée Africascope Coupe du monde. Ces premiers résultats rendent compte entre autres de l’audience de la phase de groupes de la compétition sur 3 marchés (Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal) de la région subsaharienne francophone. Si la télévision est restée le premier mode d’exposition aux premiers matchs de la Coupe du monde avec 91% du public ayant regardé les matchs en direct via ce canal, l’infographie publiée Vendredi révèle que près d’un bon quart (24%) de l’échantillon interrogé a regardé ces premiers matchs en direct en OTT via une « application sur internet » . La nouvelle application mobile de StarTimes lancée en Avril et disponible dans toute la région, même aux non abonnés des bouquets linéaires, a certainement contribué à faire de ce canal OTT le deuxième canal vidéo pour regarder en direct les matchs. Sans oublier myCanal, offre OTT de Canal+ également disponible dans la région. Les plateformes web des diffuseurs viennent par ailleurs conforter cette bonne place de l’OTT dans le paysage en attirant 23% du public pour regarder les matchs en direct.

Toutefois, la vidéo, en dépit de sa prééminence, n’est pas le seul média consommé par le public pour suivre les matchs de la Coupe du monde. L’étude de Kantar TNS indique que plus du tiers (37%) du public interrogé mobilise aussi la radio, média de mobilité avec lequel il peut bénéficier, en l’occurrence avec RFI, du direct commenté des matchs.

FIFA Coupe du monde 2018 Kantar TNS audiences phase de groupes

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.