Retour sur les audiences de la phase de groupes en Afrique francophone

FIFA Coupe du monde 2018 phase de groupe afrique subsaharienne francophone 950x620

Depuis le début de cette édition 2018 de la Coupe du monde, nous rapportons chaque semaine les audiences mesurées sur un scope de 6 pays d’Afrique subsaharienne anglophone (Rwanda, Ghana, Nigéria, Kenya, Ouganda, Tanzanie) par GeoPoll. Jeudi, Kantar TNS, qui collabore par ailleurs avec GeoPoll sur diverses études, apporte un éclairage sur les audiences en Afrique subsaharienne francophone. L’étude, réalisée par la branche française de l’institut, a interrogé un échantillon de 1200 personnes âgées de 15 ans et plus en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Cameroun. Il ressort que la PDA moyenne sur le scope mesuré se situait à 23% lors des matchs de la phase de groupes, avec un pic à 50% lors des matchs du Sénégal.

FIFA Coupe du monde 2018 audiences groupes afrique francophone

Meilleures PDA cumulées sur les matchs de groupes – Kantar TNS | Happens Africa

Les trois seuls matchs des Lions de la Teranga trustent d’ailleurs les premières places des cinq meilleures PDA cumulées observées par Kantar TNS lors de la phase de groupes sur le scope mesuré. En ce qui concerne les diffuseurs, comme SuperSport sur les marchés anglophones, Canal+ Sport fait la course en tête (41% de PDA) sur les marchés francophones. Les diffuseurs free-to-air arrivent loin derrière avec une moyenne de 24% de PDA. beIN, dont les flux sont piratés par différents câblodistributeurs dans la région, ressort à 18%.

A la maison devant la TV

Comme GeoPoll, Kantar TNS s’est aussi intéressé aux points de contact via lesquels le public est exposé à la Coupe du monde. Dans les trois pays subsahariens francophones mesurés, le live TV lors des matchs ressort comme le premier moyen (91%) pour suivre la compétition. Le public interrogé regarde également à 72% les programmes proposés par les éditeurs, en lien avec la compétition. Il fait aussi appel aux réseaux sociaux (38%) pour s’informer. 37% profitent par ailleurs des retransmissions à la radio. A noter que dans les trois pays étudiés, RFI est le seul éditeur radio détenant des droits médias.

Enfin, en ce qui concerne le lieu où il regarde les matchs, le public cite à 72% le domicile. Seulement 14% regardent les matchs en extérieur et 10% sur le lieu de travail.

 

Crédit photo : wwos.nine.com.au

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.