0,36 Eo de data mobile consommée par mois en Afrique subsaharienne

Ericsson mobility report data mobile 950x620

Ericsson a livré cette semaine la dernière édition de son étude périodique Mobility Report qui présente l’état des usages du mobile et de diverses technologies (IoT, AR|VR, etc.) dans le monde. L’équipementier y relève par exemple qu’au premier trimestre 2018, il y avait plus d’un milliard (1,04 milliard) de lignes mobiles actives en Afrique. Le marché nigérian a lui tout seul a enregistré 3 millions de nouvelles lignes pendant les 3 premiers mois de l’année. Concernant plus globalement la région subsaharienne, les statistiques proposées par Ericsson portent sur l’année 2017 et elles font état de 680 millions lignes mobiles actives.

Mais les insights les plus intéressants mis en lumière par l’étude de Ericsson concernent la consommation data mobile (téléphone, tablette, laptop). Elle révèle que la consommation totale a quasiment doublé pour atteindre 15 Eo (exaoctet = 1 million To) par mois en 2017 contre 8,8 Eo en 2016. Le smartphone y contribue pour l’essentiel (86,6%) avec 13 Eo par mois (7,2 Eo en 2016). Par smartphone, la consommation data moyenne serait de 3,4 Go par mois (contre 2,2 Go en 2016). Dans le cas particulier de l’Afrique subsaharienne, Ericsson estime la consommation mensuelle moyenne de data par smartphone à 1,4 Go (contre 1 Go en 2016), très loin des 7,2 Go par mois par smartphone en Amérique du nord ou les 4 Go par mois en Europe de l’ouest. La région subsaharienne dans son ensemble ne consomme d’ailleurs que 0,36 Eo de data mobile par mois.

Ericsson confirme par ailleurs la tendance déjà observée dans ses précédentes études en ce qui concerne les usages mobiles. A l’échelle mondiale, la vidéo continue de représenter le premier usage en termes de consommation data. Elle mobilise jusqu’à 56% des 15 Eo de data consommés mensuellement en 2017. En 2023, elle devrait grimper jusqu’à 73% des 107 Eo mensuels qu’anticipe l’équipementier.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.