Piratage : la CAF en soutien de beIN face à beoutQ

CAF beIN beoutQ

Fin Mai, beIN a appelé la FIFA à la rescousse face au diffuseur pirate beoutQ avant la Coupe du monde. L’instance mondiale du foot a répondu dans la foulée en signant un communiqué de soutien dans lequel elle annonce qu’elle combattra toute diffusion illégale. Mardi, ce fut au tour de la Confédération Africaine de Football (CAF) d’exprimer son soutien à beIN face à beoutQ basé en Arabie Saoudite. Dans un communiqué, l’instance africaine du foot rappelle qu’elle « a accordé une licence exclusive à beIN Media Group » pour la diffusion de ses principales compétitions, une licence couvrant 25 pays de la région MENA auquel s’ajoute le Tchad. La CAF relève ensuite que « récemment, une entité dénommée beoutQ a organisé une opération de piratage d’envergue contre beIN Media Group » , piratage qu’elle condamne fermement. Elle indique être « déterminée à prendre toutes les dispositions nécessaires contre beoutQ en cas de piratage des matchs de la CAF » . Selon diverses sources, beoutQ aurait déjà diffusé la saison dernière la quasi intégralité des compétions CAF en piratant les flux de beIN.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.