La vidéo linéaire et OTT en Afrique subsaharienne en 2017

Dataxis vidéo linéaire et OTT en 2017 en Afrique subsaharienne 950x620

A l’occasion de son événement NexTV CEO Africa qui s’est tenu à Maurice du 02 au 04 Mai, Dataxis a présenté ses estimations du marché de la vidéo linéaire et OTT en Afrique subsaharienne. En 2017, le cabinet a dénombré 80,87 millions de foyers ayant accès à la TV dans la région. Ce parc est splité entre la pay TV (24,1 millions d’abonnés) et le FTA (56,77 millions). La télévision payante représente ainsi 29,8% des foyers TV de la région. Elle a généré 4,3 milliards $ en revenus en 2017, l’essentiel provenant des bouquets satellites (DTH) à 3,755 milliards $, soit 87,3% de la valeur du marché de la télévision payante. Les offres TNT ont pour leur part généré 477 millions $. Le câble reste marginal à 33 millions $ quand l’IPTV est tout juste émergent, à 4 millions $.

Dataxis marché pay tv afrique subsaharienne 2017 concurrence 621x341

Parts de marché en valeur de la pay TV en Afrique subsaharienne en 2017 – Dataxis | Happens Africa

En Afrique du Sud, pays qui génère à lui seul 49% de la valeur du marché de la télévision payante et compte pour 30% du parc abonnés pay TV de la région, MultiChoice domine de la tête et des épaules, captant plus de 98% des revenus. Hors Afrique du Sud, la filiale TV du groupe de Bob van Dijk capte plus de 40% des revenus du marché de télévision payante, suivi de Canal+, filiale du français Vivendi. Le chinois StarTimes se situe plus loin derrière, devancé par l’angolais ZAP. Pourtant, en nombre d’abonnés, l’opérateur chinois se positionne devant Canal+, et très loin devant ZAP. Plus globalement, Dataxis note un recul de l’ARPU (hors Afrique du Sud) à 15,2 $ contre 16,6 $ en moyenne en 2016.

Concernant l’offre de chaînes, le cabinet dénombre plus de 1100 chaînes distribuées aux foyers TV en Afrique subsaharienne, pour seulement 5% accessibles en HD. Plus de 1000 chaînes sont ainsi proposées en définition standard. Le cabinet note également que 75% des chaînes sont proposées au sein d’offres payantes.

La TNT

L’étude de Dataxis a aussi effectué un focus sur la TNT. Le cabinet dénombre par exemple 9 pays (*) ayant atteint l’objectif d’un basculement intégral vers le signal numérique, ou étant proches de le faire (plus de 80% de la population couverte par le signal TNT ; exemple du Kenya où 85,8% de la population pouvaient accéder au signal numérique en Décembre 2017 selon les statistiques du régulateur local CAK). Aucun ne se se situe en Afrique de l’ouest ou du centre, sous-régions plus en retard par rapport à l’Afrique australe et de l’Est. En Afrique de l’ouest, seuls le Sénégal, le Nigéria, et le Burkina ont effectivement entamé le processus de basculement. Des licences ont été attribuées au Mali et le Niger a entamé des tests. En Côte d’Ivoire, pays francophone le plus observé et attendu en raison de son potentiel, l’AFP rapporte que le pays a annulé trois fois à ce jour les résultats des appels d’offre devant désigner l’opérateur qui devra assurer le déploiement de l’infrastructure. En attendant, les éditeurs se préparent.

En ce qui concerne l’OTT, Dataxis relève que la progression du haut débit fixe (1,7 million d’abonnés en 2017 hors Afrique du Sud) et mobile (22 millions d’abonnés 4G en 2017 hors Afrique du Sud) contribue à développer les usages. Mais ils sont tout juste émergents. Dans le cas spécifique des services SVOD, le cabinet estime la part de marché (hors Afrique du Sud) de ShowMax à environ 40%, devant Netflix (environ 25%), iROKO et iROKO+ (Vivendi) qui se situent tous deux autour de 12%.

Dataxis estimations SVOD Afrique subsaharienne 2017 273x315

 

Parts de marché SVOD en Afrique subsaharienne en 2017 – Dataxis

 

(*) : Namibie, Zambie, Malawi, Swaziland, Maurice, Tanzanie, Kenya, Rwanda et Ouganda

 

Crédit photo : Visualhunt/velkr0

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.