Kwesé obtient une licence d’opérateur pay TV au Zimbabwe

Kwesé TV _400x400

Sa prise de risque se sera avérée payante. Après avoir rompu de façon unilatérale mi-Janvier l’accord qui le liait à son partenaire local Dr Dish, partenaire dont il exploitait la licence pour commercialiser ses services TV linéaire DTH au Zimbabwe, Kwesé a annoncé Jeudi avoir obtenu trois niveaux de licence. Une licence de distributeur de contenus lui permettant d’opérer un service linéaire DTH, une licence IPTV et streaming lui permettant de fournir un service vidéo linéaire online, et une licence VOD. Il envisage probablement avec ce dernier type de licence la commercialisation de Kwesé Play au Zimbabwe. Dans son communiqué, le groupe audiovisuel indique que les trois types de licence lui ont été attribués par le régulateur audiovisuel du pays, BAZ (Broadcasting Authority of Zimbabwe). « C’est un acte fort posé par le gouvernement qui aura de larges répercussions positives dans de nombreux secteurs. Il engendre de la confiance du point de vue de l’investissement, ce qui devrait entraîner un afflux de capitaux pour financer les infrastructures dans les secteurs du satellite, du mobile, du haut débit, de la radiodiffusion » commente Dorothy Zimuto, dirigeante de Kwesé TV au Zimbabwe.

Cependant, l’attribution rapide de ces licences semble soulever quelques interrogations. Bien que le nouveau Président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, ait communiqué mi-Mars sa ferme intention d’ouvrir davantage à la concurrence le marché de l’audiovisuel et de la production de contenus, une source locale habituellement bien informée se demande comment Kwesé a pu acquérir ses licences alors que la commission habilité au sein du BAZ pour en délivrer ne siège pas pour l’instant. Que devient par ailleurs la procédure judiciaire opposant le BAZ et les anciens partenaires d’hier, Kwesé et Dr Dish ? En tout cas pour Strive Masiyiwa, c’est une revanche personnelle, lui qui tentait depuis bien des mois une entrée pleine sur le marché vidéo de son pays d’origine. A l’inverse, ces nouvelles licences constituent une charge financière supplémentaire venant s’ajouter aux besoins de financement de son groupe. Toutefois, l’objectif annoncé dès Janvier 2017 par le tycoon est de couvrir un maximum de pays au pas de charge.

Pour rappel, Kwesé aurait rompu avec Dr Dish à la suite de la prise de contrôle de ce dernier par Gerald Mlotshwa, actionnaire de référence (40%) de Telecel (telco local et concurrent de Econet Zimbabwe) et gendre du président Mnangagwa.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.