Canal+ aurait tenté une acquisition de MultiChoice Africa

Multichoice 400x400

Selon une information du média français BFM Business reprise par le quotidien économique Les Echos ainsi par que la presse spécialisée européenne, Vivendi aurait tenté en 2017 une acquisition de MultiChoice Africa, regroupant les opérations hors Afrique du Sud du groupe audiovisuel sud-africain, filiale du géant Naspers.

Back to Mai 2017

En Mai 2017, les dirigeants de Naspers ont effectivement envisagé une cession de MultiChoice Africa, tant la filiale était à la peine en termes de commercialisation (nombreuses baisses des tarifs des services TNT et direct-to-home pour rester compétitif face à la concurrence de StarTimes, du nouvel entrant Kwesé, etc.) et était peu rentable. Elle a aussi essuyé quelques inquiétudes réglementaires au Nigéria, son plus important marché, où des parlementaires avaient initié une enquête. Selon Bloomberg, citant des sources proches, des discussions avaient donc été entamées avec MTN qui avait manifesté son intérêt pour la reprise des actifs audiovisuels de MultiChoice en Afrique subsaharienne. Elles auraient bien avancé et un dénouement avait même été évoqué fin Mai. Finalement il n’en a rien été. Fin Juin, un officiel du groupe sud-africain, en l’occurrence le directeur financier Basil Sgourdos, a clos cet épisode en indiquant qu’un nouvel objectif avait été défini en interne : atteindre la rentabilité à l’horizon 2019 pour MultiChoice Africa. Une ligne budgétaire de 84,3 millions $ aurait même été définie en vue d’investissements à réaliser pour renforcer l’activité.

Vivendi aurait proposé environ 1 milliard $

Mais manifestement, il n’y avait pas que MTN sur les rangs, selon les informations révélées Mardi par BFM Business. Vivendi aurait également tenté une approche en proposant près d’un milliard $ pour emporter le morceau. Selon BFM Business, l’ambition était de consolider Canal+Afrique et MultiChoice Africa pour former un géant subsaharien de la pay TV cumulant 5,42 millions d’abonnés, selon leurs parcs respectifs au 30 Septembre. Mais cela ne s’est pas fait, probablement en raison de la réorientation stratégique évoquée ci-dessus. Quant à Vivendi, il reste à l’affût de toutes opportunités lui permettant d’atteindre une masse critique d’abonnés dans la région comme l’ont indiqué des dirigeants de Canal+ fin Février 2018.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.