En Afrique du Sud, Spotify envisage une distribution par les telcos

Spotify _200x200

Mardi, Spotify est devenu opérationnel en Afrique du Sud, un marché déjà très concurrentiel en ce qui concerne le streaming musical. Estimé à 18 millions $ en 2018 par PwC (*), soit un bond de 50% versus 2017 (12 millions $), il est notamment occupé par Simfy Africa, Play Music, Apple Music, etc. Comme ces concurrents, le suédois envisage conclure des accords de distribution avec les telcos locaux afin de bénéficier de la pratique commerciale locale de la franchise data mobile (le coût de la data nécessaire à l’usage du service est inclus dans le tarif d’accès à l’offre premium, sans pub et avec une possibilité d’écoute offline). Selon nos informations, Spotify aurait déjà entamé des discussions à cet effet avec diverses parties prenantes en Afrique du Sud, mais rien de concret ne serait encore établi. Certains observateurs pointent toutefois le différentiel entre le géant suédois et ses concurrents en termes de catalogue (40 millions de titres environ disponibles pour Play Music ou Apple Music, 36 millions revendiqués par Simfy Africa, 35 millions environ affichés par Spotify), mais également en termes d’offre de service (Google et Apple offrent notamment à leurs utilisateurs la possibilité d’un upload de titres stockés sur leur device). Différentiel qui pourrait être scruté par les audionautes sud-africains en regard des spécificités locales (par exemple accès internet limité pour la majorité, et considéré comme encore trop coûteux).

(*) : Media outlook Africa 2017-2021

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.