Le mobile money en Afrique subsaharienne en 2017

GSMA mobile money afrique subsaharienne etat des lieux 2017

A la veille de l’édition 2018 du MWC (Mobile World Congress), la GSMA a publié son rapport sur l’état des lieux 2017 de l’industrie du mobile money. On y apprend qu’à l’échelle mondiale, 276 plateformes de mobile money étaient opérationnelles en Décembre 2017, au service de 690 millions d’utilisateurs (comptes ouverts). Une progression de 25% par rapport Décembre 2016. L’utilisateur type de mobile money transfert 188 $ en moyenne chaque mois. L’industrie dans son ensemble traite environ 1 milliard $ par jour de transactions et a généré 2,4 milliards $ de revenus l’an dernier. Aussi, plus de 20% des plateformes de mobile money proposent des services financiers comme l’épargne classique, l’épargne retraite, des services d’investissement.

Près de 50% des plateformes en Afrique subsaharienne

L’Afrique subsaharienne concentre 48,8% des services disponibles en Décembre 2017, soit 135 plateformes servant 338,4 millions d’utilisateurs (comptes). 1,2 milliard de transactions ont été dénombrées par la GSMA en 2017 (+17,9% par rapport à 2016) pour 19,9 milliards $ échangés.

Sans surprise, l’Afrique de l’Est où est apparu le premier service de mobile money connu, M-Pesa, génère l’essentiel des transactions (72,6% en volume, 66,3% en valeur). Mais c’est l’Afrique de l’ouest qui compte le plus grand nombre de services opérationnels. A l’inverse, l’Afrique australe en compte le plus petit nombre.

GSMA Mobile money Afrique subsaharienne-1 827x915

Crédit photo : visualhunt/dpu-ucl

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.