Kidscope 2018 : forte appétence pour l’animation africaine

Kidscope 2018 950x620

Kantar TNS a publié en début de semaine les résultats de l’édition 2018 de son étude Kidscope, qu’il réalise depuis l’an dernier pour Lagardère (Gulli Africa) et Canal+ Advertising. Par rapport à 2017, le périmètre de l’étude a connu des substantielles évolutions : l’échantillon n’est plus restreint au parc abonnés Canal+ ; la cible porte désormais sur les 4-14 ans (versus 4-10 ans pour la précédente édition) ; 3 métropoles constituent le périmètre géographique versus le seul Abidjan en 2017 ; 1200 répondants cette année (avec une surreprésentation au Cameroun) contre 417 pour la précédente édition.

Il ressort que la TV, évidemment, a un taux de couverture très élevé (92%) ainsi qu’une durée d’écoute conséquente (2h40 en semaine, 3h48 le week-end). Le pic d’audience relevé se situe en access et en prime time. Quant aux types de programmes  préférés, les 4-14 ans plébiscitent à 96% les contenus d’animation dont 77% pour les productions africaines. La demande d’Afrique semble donc jouer à plein chez le jeune public aussi. Malheureusement, l’offre n’est pour l’instant pas suffisante. D’où l’intérêt d’initiatives comme Imagination Studios portée par Turner et AAN (African Animation Magazine).

Focus Gulli Africa

Un programme comme Junior, idées en or, produit par le français 2Minutes et diffusé par Gulli Africa, est aussi de nature à répondre à cette demande, en proposant un storytelling pertinent pour le public (décor africain). D’ailleurs Gulli Africa ressort sur le périmètre de l’étude, en tête à Abidjan (devant RTI 1) et Douala (devant Canal 2 Movies), troisième à Dakar (derrière TFM et RTS1).

Plus globalement, l’audience de la chaîne de Lagardère est composée de presque autant de filles que de garçons, avec une couverture plus élevée (42%) chez les 11-14 ans que chez les tranches d’âges inférieurs (36% pour les 7-10 ans et 22% pour les 4-6 ans).

Méthodologie : terrain réalisé du 24 Novembre au 09 Décembre 2017 à Abidjan, Dakar et Douala ; questionnaire administré en face à face en présence d’un adulte du foyer (père, mère, frère, sœur, etc.) ; interviews d’une durée moyenne de 36 minutes ; échantillon constitué à 50% de jeunes garçons et 50% de jeunes filles ; méthode des quotas

Laisser un commentaire