Chrysalis Films va relancer Le Colisée de Rabat

Chrysalis Films Ciné Atlas _200x200

Au second trimestre 2018, Le Colisée, l’une des plus anciennes salles de Rabat (Maroc) et fermée depuis plusieurs années, devrait rouvrir en s’offrant une nouvelle jeunesse. Porté par Ciné Atlas, une filiale locale du français Chrysalis Films dirigé par Pierre-François Bernet, le projet est en bonne voie, les travaux de rénovation ayant démarré il y a plusieurs semaines. Selon diverses sources, l’ancienne salle devrait laisser place à un multiplexe proposant 4 salles de type premium (écrans 4K, diffusion 3D, son Dolby, sièges confort, etc.) de 240, 76, 70 et 55 places. La plus petite salle, 55 places, devrait pouvoir accueillir des personnes à mobilité réduite.

Chrysalis Films travaille sur ce projet de rénovation depuis plus d’un an. Il avait à cet effet lancé en Mai 2017 une opération de levée de fonds à hauteur de 370 000 $ environ via la plateforme de financement participatif Investbook. Il a également bénéficié d’une subvention estimée à 390 000 $ auprès du CCM (Centre Cinématographique Marocain), soit 35% environ de l’investissement anticipé pour mener à bien le projet. Enfin il aurait eu recours à une augmentation de capital d’environ 400 000 $.

Rénovation, petite salle et polyvalence

En ce qui concerne l’exploitation, outre la projection de films, le nouveau Colisée prévoit accueillir du spectacle vivant, une stratégie également adoptée par d’autres opérateurs en Afrique, notamment CanalOlympia dans la région subsaharienne. La rénovation et la construction de petites salles, plus faciles à remplir, sont aussi des approches mobilisées ailleurs dans la région. Quant à Chrysalis Films, après Le Colisée de Rabat, il entend développer un véritable réseau de salles dans le pays, opéré par Ciné Atlas. Fès et Agadir seraient déjà ciblés.

Fréquentation en recul

Mais globalement, le marché marocain du cinéma semble en recul. Selon les statistiques du CCM, la fréquentation aurait plongé de 24% entre 2012 et 2016. Alors qu’elle affichait encore plus de 2 millions d’entrées en 2012, la fréquentation se situait juste au-dessus de 1,5 millions d’entrées fin 2016. Les recettes ont pour leur part fondu de 11% sur la même période. A l’inverse, le parc de salles n’a cessé de se refaire une santé ces dernières années pour afficher un total de 31 salles opérationnelles (pour 64 écrans) dénombrées en 2016 par le CCM. On est toutefois encore très loin des plus de 200 salles des années 80 affichant plus de 40 millions d’entrées.

 20122013201420152016
Entrées2 011 2941 792 5331 643 6471 842 3481 527 224
Recettes ($)7 562 7488 183 5497 295 3008 141 1456 728 525

Les chiffres du CCM indiquent aussi que le marché comptait 6 multiplexes en 2016, dont 4 opéré par le seul Megarama, groupe français de salles dirigé par Jean-Pierre Lemoine. Ses multiplexes ont capté près de 60% des entrées en 2016, celui de Casablanca (14 écrans) captant même 40% à lui tout seul.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.